FREE WRITING

Médiocrité

0

Dans un monde où la vulgarité n’est plus déguisée, où la corruption danse pour l’acclamation de la tristesse, où les illettrés se réjouissent des contes préfabriqués qui leur sont lus par des bouffons aveugles, la vie ne se vit pas.

Médiocrité d’un peuple à qui on apprend chaque jour un alphabet répétitif pour former des pensées robotiques, des fables plates où le rat s’agite autour d’une table ronde ou carrée de façon à éviter les poisons de Tante Chimène. Médiocrité d’un peuple à qui on apprend encore que les rats ne défèquent pas vu que la matière nourrit leur cerveau.

Médiocrité d’un peuple à qui on apprend que la table carrée assure une répartition équitable des bonbons mis au centre, mais aussi que Jean a les bras plus longs que Bertide et que Bébé Aris a les doigts plus rapides que Trand. Donc la raison du plus rusé peut être considérée comme la meilleure. Et ce serait plutôt les présents ont toujours tort. Hélas ! Ça se répète! Ça se répète! Absurdité. Par où commence-t- on? Absurdité d’un peuple que l’on sermonne de se montrer reconnaissant envers la Chance de pouvoir se déhancher gratuitement aux vues et aux sues des peuples  qui n’ont pas la Chance de rencontrer ces millionnaires pauvres d’esprit. Absurdité d’un peuple qui néglige son passé prestigieux, piétine la fierté d’Ancêtres solides, et se réduit à un esclavage mental pour des dictateurs faibles. Absurdité d’un peuple qui ne comprend pas que l’analphabétisme ne fait presque plus partie du dictionnaire, le monde oublie ce que ça veut dire.

Analphabétisation : AV. J.-C. Absurdité d’un peuple qui s’en fout.

« Sak konn li a? Li plen vant?» Absurdité !

Légèreté d’un peuple amusé par la sottise.

Légèreté d’un peuple soumis à la bêtise.

Légèreté d’un peuple perdu dans son propre« lakou».

Légèreté d’un peuple « ki pa konn poukisa l ap selebre ak soup joumou ».

Légèreté d’un peuple « konplekse  »!

Légèreté d’un peuple « m ta mete, m ta fout mete» !

Légèreté, Absurdité, Médiocrité d’un peuple qui se laisse aller. Un laisser-aller triste, dangereux, destructif.

Légèreté d’un peuple «yo toujou ap manje, men lasyans lala a, yo pap eseye konprann li».

Absurdité, Médiocrité, Légèreté d’un peuple qui a peur de ses propres loas, ne pratique pas la crainte de Dieu et se gorge pas de fierté.

Médiocrité, Absurdité, Légèreté d’un peuple qui ne comprend pas sa fortune. On ne le lui a pas appris de peur que son réveil ne soit brutal. Alors il sommeille encore sur sa médiocrité.

«Men jou’ l ta leve»

«Ann kite sa!».

Stephane Pierre-Louis

Commentaires

Le minimum au rabais!!

Article Precedent

Haïti n’a jamais été la “Perle des Antilles” pour les haïtiens !

Article Suivant

Comments

Comments are closed.

#ReteBranche : Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la lettre Ayibopost