SPORT

AyiboSport: Et Liverpool tomba…

0

Il fallait qu’on en parle. Il a fallu qu’on soit, une fois de plus, dans le sens de l’histoire. Car, moins d’une semaine après avoir vanté les mille vertus de Liverpool. Moins d’une semaine après avoir clamé leur indestructibilité, les Reds de Liverpool ont été très largement battus par Watford (0-3). Ils ne sont plus invincibles

Ils l’ont fait. Après avoir mené la vie dure aux Hommes de Jurgen Klopp à l’aller, les joueurs de Watford, relégables, au coup d’envoi, ont parfaitement réussi leur coup, cette fois-ci.

Plus dangereux dans le premier acte, duquel les Liverpuldiens ont été tout heureux, de conserver leur cage inviolée, les Hornets ont réussi une deuxième période dantesque pour terrasser les leaders de Premier League. Bien sûr, les Reds seront champions à la fin de la saison, si le nouveau Coronavirus n’en décide autrement. Mais, ils ne réussiront pas à déloger dans les annales du championnat anglais les Invincibles d’Arsenal qui ont terminé la saison 2003-2004, invaincus.

Alisson n’a pas suffi…

Fantomatiques, tout au long de la rencontre, les champions d’Europe en titre ont été maintenus à flot par Alisson, avant de sombrer totalement. L’excellent gardien brésilien, Samba d’Or 2019, a réalisé deux arrêts de grande classe devant Troy Deeney (45e +4) et Ismaila Sarr (46e) pour retarder l’échéance. Il a été, de loin, la seule satisfaction rouge du match. Quand on sait que son équipe a été humiliée (0-3), on vous laisse imaginer l’ampleur de la prestation adverse. Il faut dire aussi qu’il a été abandonné par sa défense, d’habitude si souveraine.

L’absence de Gomez, en est aussi pour quelque chose. Car, le défenseur anglais a formé avec le colosse défenseur néerlandais, une paire redoutable. Dejan Lovren à la rue, Van Dijk dans un mauvais soir ; Robertson et Alexander Arnold, en deçà…

Ils ont pris l’eau de toute part. Rien n’a fonctionné pour Klopp et ses hommes, ce samedi 29 février. Même pas les changements du Technicien allemand, généralement si efficaces. À part Lallana, auteur d’une belle entrée avec notamment une superbe frappe sur le poteau (66e), ni Origi, ni Minamino ne sont parvenus à insuffler une nouvelle dynamique à leurs coéquipiers, en manque criant d’inspiration. Alors, qu’en face, Watford réussissait tout. Absolument tout. Il fallait que cela arrive un 29 février, car la prestation de Watford est EXCEPTIONNELLE. Ce n’est pas tous les jours qu’on verra les Reds dans cet état.

Ismaïla Sarr, héros d’un soir…

Intenable jusqu’à sa sortie à la 83e minute de jeu, le milieu sénégalais a été le bourreau de Liverpool. Peu en réussite sur ses premières initiatives face à Alisson, il est finalement récompensé dans ses efforts en ouvrant le score à bout portant, sur un service royal de Doucouré (54e). Puis, il profite d’une action malicieuse des siens, le long de la ligne de touche pour marquer le but du break (60e). Parti à la limite du hors-jeu, l’ancien Rennais est allé battre le portier brésilien pour la deuxième fois de la soirée (2-0).

Lire aussi: Liverpool est indestructible !

Décidément dans tous les bons coups, Sarr profite d’une passe mal ajustée de Trent Alexander Arnold en direction d’Alisson, pour s’emparer du cuir. Il temporise avant de servir son capitaine, Deeney, qui n’a qu’à conclure dans les buts vides (3-0, 72e). Le héros du soir aurait même pu inscrire un triplé, mais pour son dernier duel avec Alisson, il ne cadre pas sa frappe (82e). Visiblement épuisé, le double buteur du match sort, dans la foulée, sous les ovations du Vicarage Road. Du banc, il peut fièrement contempler son œuvre. Conscient d’avoir réalisé avec son équipe, la sensation de la 28e journée de Premier League. De la saison tout simplement. Ultras dominateurs, les coéquipiers de Sadio Mané ont tué tout le suspens depuis longtemps, déjà. Klopp aura beau abattu ses dernières cartes, sans succès. L’œuvre de Sarr était trop parfaite pour être altérée.

Pour Liverpool, le début de la fin ?

Aucun doute ne semble être permis, quant à l’issue de ce Championnat. Liverpool a eu une telle avance sur ses poursuivants, qu’on s’imagine mal qu’il se fait rattraper. Leur seul adversaire pour le titre pourrait être le nouveau Coronavirus.

Comme un coup de tonnerre, le Telegraph a révélé, la semaine dernière, qu’en vertu du règlement, Liverpool ne serait pas champion, si la Premier League devait arrêter prématurément le Championnat. Ce qui serait évidemment catastrophique pour les Reds qui réalisent, rappelons-le, une saison stratosphérique. Après, les Liverpuldiens ont montré, par le passé, une fragilité émotionnelle, notamment en championnat. Ses détracteurs les verront bien tomber dans une spirale de défaites jusqu’à, pourquoi pas, perdre le titre. En football, plus que dans tout autre aspect de la vie, tout est possible. Ces victoires tout aussi inattendues que spectaculaires sont là pour nous le rappeler.

En attendant, les Reds devront vite rebondir, pour ne pas laisser le doute s’installer. Surtout dans la perspective de l’acte 2 de leur huitième de finale contre l’Atletico de Madrid. Sortir à ce stade de la Ligue des Champions viendrait ternir leur incroyable saison. On exagère un peu, c’est certain. Ils nous ont tellement habitués avec la victoire, qu’on peut se permettre d’envisager les pires scénarios à la première escarmouche. Il n’y a pas encore le feu dans la maison rouge. Mais, Liverpool n’est pas une forteresse imprenable. Ils ont coulé à Watford. Anfield est encore une place forte. Pour combien de temps ? Impossible de savoir, car, là non plus, on n’est pas au bout des surprises.

Nathan Laguerre

Commentaires

Nathan Laguerre
Nathan Laguerre est avocat au Barreau de P-au-P. Il adore le football.

    La plupart des mariés haïtiens ne prennent pas le certificat prénuptial au sérieux. C’est une erreur.

    Previous article

    La crise d’éclampsie, c’est quoi exactement ?

    Next article

    Comments

    Comments are closed.

    #ReteBranche : Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la lettre Ayibopost