AYIBOSPORTSPORT

Pronostics des 1/8 de finale : Brésil vs Chili – Acte 1

3

Le Mondial vient de livrer son premier verdict. Comme toujours, le sport de haut niveau nous réserve beaucoup de surprises. Nous étions, en effet, très peu nombreux à parier sur les éliminations au 1er tour de l’Espagne, du Portugal et de l’Italie. D’un autre côté, la Grèce, le Costa Rica, et l’Algérie ont déjoué tous les pronostics pour sortir de leur groupe respectif.

Messi a marqué. Il aura battu le record de Manno Sanon et occupe avec 4 buts la tête du classement des buteurs, en compagnie de Muller et de Neymar. Avec lui, c’est toute l’Argentine qui espère cette 3e étoile qui refuse, depuis 28 ans, de s’accrocher sur le maillot Albiceleste.

Klose a égalé, contre le Ghana, le record de Ronaldo de 15 buts marqués en phase finale de Coupe du Monde. Le jeune Muller, son compatriote au profil atypique affole les statistiques et pourrait devenir, très bientôt, le nouveau recordman en la matière.  À son actif, 9 buts en 9 matches et, le tout, à seulement 24 ans.

N’en déplaise à Pepe Dumont (en référence à son article la Folie de Dieu), place maintenant aux pronostics des 1/8 de finale qui débute ce samedi 28 juin, par un excitant et prometteur Brésil- Chili.

 

Brésil vs Chili

Le Brésil a été moyen durant ses 3 premiers matchs. La défense censée être son principal atout, a curieusement montré des signes de fébrilité. Thiago Silva n’est pas au meilleur de sa forme et les deux latéraux Marcelo et Alves n’ont pas encore montré leurs remarquables qualités offensives. Sans oublier un Julio César sur la pente descendante, qui ne rassure pas toujours.

Au milieu, le choix de Scolari de titulariser Paulinho à la place de Fernandinho fait des remous et s’avère être très contestable. La circulation de balle n’est pas fluide. Elle manque cruellement de percussion. Paulinho, en manque de confiance et peut-être trop limité techniquement, n’arrive pas à organiser le jeu et à créer le surnombre sur les phases offensives.  Ne nous attardons pas sur les grosses déceptions que sont Hulk et Fred.

Le Chili a fait bonne impression avec son jeu léché, une présence dans les duels, une abnégation et une intensité effarante sur l’intégralité des 90 minutes. Toutefois, face aux Pays-Bas, ils ont montré leurs limites devant une équipe réaliste, rapide dans les contres et surtout capable de jouer aussi dur.

Forces du Brésil

Pour le moment, Neymar est la seule vraie satisfaction de la Seleçao. Avec 4 buts, il est l’atout numéro 1 du Brésil. Celui par qui le danger arrivera. Il est dans une forme olympique et parvient à surmonter, avec brio, la pression populaire.

Faiblesses du Brésil

Paulinho, Hulk et Fred doivent hausser leur niveau de jeu. Ils ne peuvent plus continuer à faire des courses dans le vide. Ils se doivent d’être plus entreprenants et de proposer des solutions en attaque à leurs coéquipiers.

À Corriger

A la place de Scolari, j’aurais opté pour Fernandinho à la place de Paulinho. Plus rapide, plus mobile, plus solide et plus habile, il pourrait offrir au Brésil cette percussion qui fait défaut. Également, on peut espérer un replacement d’Oscar dans l’axe comme vrai meneur, en soutien à Fred.

Forces du Chili

S’il faut dégager quelques individualités, Medel et Sanchez sont les principaux hommes en forme du moment, côté chilien. Ils devront maintenir ce niveau de jeu. Vidal, s’il récupère bien serait très précieux dans la bataille du milieu de terrain et pourrait s’imposer par sa vivacité, sa hargne et sa technique. Sans oublier ses grandes capacités de buteur.

Le Chili possède deux bons latéraux. La connexion Isla-Sanchez pourrait être décisive lors de cette rencontre.

Faiblesses du Chili

Il leur manque des attaquants de classe mondiale capables de perturber la paire centrale brésilienne pendant 90 minutes. Ils ont un déficit de taille et physiquement ils souffriront énormément pour se sortir du marquage de Luiz et de Silva.

Clés du match

  • Les 20 premières minutes vont être décisives. Si le Chili ne rate pas son entame de match, il peut espérer réaliser un joli coup.
  • L’équipe qui gagnera la bataille du milieu de terrain aura plus de chances de remporter le match.
  • Côté Brésil, l’apport offensif des latéraux et un bon Hulk seront indispensables.
  • Côté Chili, la connexion Isla-Sanchez et un bon Vidal sont impératifs. Il leur faut également limiter la contribution de Neymar.
  • Le Brésil a l’avantage de jouer devant son public. La qualité de l’arbitrage comptera. Ça va se jouer sur des détails. Et pour citer Sanchez qui répondait à des journalistes « Nous ne craignons pas trop Neymar mais plutôt l’arbitre »

Verdict : 52%-48% en faveur du Brésil.

Commentaires

Valery Fils-Aime
About me: Passion & Commitment I hope we can learn from each other and share our experiences through this platform. Welcome and leave your comments.

La folie de Dieu

Previous article

3 Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

#ReteBranche : Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la lettre Ayibopost