LE SUJET DU MOIS

Guérissez-moi, mon Père!

5

Depuis ma tendre enfance, mes parents nous obligent à aller à la messe tous les samedis après-midi et parfois même durant la semaine avant de nous rendre à l’école. Maintenant que je ne vis plus sous le toit familial, j’essaie de mon mieux de maintenir cette habitude. Entre nous, ce n’est pas si pénible, ils disent parfois des choses sensées à la messe. 

Il y a quelques semaines, ma paroisse a accueilli un nouveau prêtre. Doux Jésus! Celui-là, il sait vraiment retenir mon attention. Eh oui, je me suis surprise à fantasmer, en pleine messe, sur cet homme de Dieu ! Est-ce le Diable qui s’est incarné en moi? Si c’est le cas, ainsi soit-il

Lorsque je le vois, lorsque je l’entends parler, je tremble d’envie. Avec lui, la communion prend un tout autre sens. Je le visualise nu en train de me nourrir d’un pain qui me redonne vie. Je m’imagine en train d’invoquer toute la cour céleste puisque dans mes rêves les plus fous, ce prêtre est en train de me faire monter aux cieux.

Pour me sentir plus proche de lui, je pars me confesser à la paroisse plus souvent que d’habitude. Sa voix, l’excitation de l’interdit me mettent en feu. Mon clitoris gémit, frissonne sous l’effet des sensations que réveillent les intonations de sa voix lorsqu’il formule ses recommandations après avoir écouté ma liste de péchés.

Oui, oui, oui mon père je le veux. En fait, mon père je veux faire des trucs cochons avec vous, je veux que vous me preniez devant Dieu et les saints pour témoins. Je sais que je suis catholique et que je ne devrais pas avoir des pensées aussi impures mais là j’ai vraiment la chance de faire d’une pierre deux coups: pécher par luxure et me faire pardonner par vous, Père.

J’ai entendu dire que les membres du clergé étaient les représentants de Dieu sur terre. Serait-ce vraiment un si grand mal d’entrer entrer en communion avec un représentant de Dieu? 

Cet homme de foi est mon sauveur. Avec lui, je veux me guérir mes démons intérieurs. Je veux qu’il me prenne de dos, virilement,  sans demander la permission avant de me dévorer tout entière. Je veux qu’il me fasse crier « Pitié, mon père », qu’il me fasse implorer son pardon avant de m’offrir la rédemption. Je veux être pénétrée si profondément que je n’ai d’autre choix que m’agenouiller à ses pieds. 

Mon père, je fantasme le jour et je rêve la nuit de concrétiser ce besoin, d’assouvir cette nécessité. Ce mal doit être effacé. Mon père, je vous prie, guérissez-moi!

.

.

69

Commentaires

Elle F.
Out of all the things I could have chosen to explore, I picked the pleasures of the flesh to the great displeasure of my peers...

    Profusion des partis politiques aux élections : Mal-être démocratique ou dynamisme démocratique ?

    Previous article

    Ces foutus missionnaires

    Next article

    5 Comments

    Leave a reply

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

    #ReteBranche : Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la lettre Ayibopost