ÉCONOMIEPODCASTSOCIÉTÉ

Bajou Kase du 19 janvier: L’histoire sulfureuse de la Banque nationale de développement agricole

0

Bienvenue à la première sortie du podcast Bajou Kase pour cette semaine. C’est aussi le premier épisode de l’année 2021. Chaque mardi et jeudi, Bajou Kase rapporte les nouvelles importantes, et vous permet de comprendre les enjeux de l’actualité.

Dans cet épisode

– Le fléau du kidnapping continue de faire des victimes. Samedi 16 janvier dernier, des individus non identifiés ont pris pour cible l’entrepreneur Éril Dédé et le jeune professionnel Mike Bellot. Ils ont été libérés dans la journée du 18 janvier 2020.

– La police nationale d’Haïti a effectué une opération jeudi 14 janvier a Savien, dans l’Artibonite afin de déloger les bandits de la base Gran Grif. Trois bandits morts et douze arrestations.

– La FIFA a rendu public son rapport sur les exactions criminelles commises par l’ancien président de la Fédération haïtienne de Football Yves (Dadou) Jean Bart. Le document mentionne quatorze victimes sur une période de vingt ans. Certaines étaient mineures lorsqu’elles ont été agressées sexuellement par Yves Jean Bart.

– Le Festival Pap Jazz bat son plein a Port-au-Prince. Du 16 au 23 janvier, des musiciens d’ici et d’ailleurs offrent des spectacles, dans le cadre de cette activité. « Nous avons toujours fait le festival dans un climat d’insécurité », déclare Milena Sandler, du comité d’organisation dans une entrevue accordée à AyiboPost.

Sujet du jour

La Banque Nationale de développement agricole, BNDA, relancé par le président Jovenel Moise a été par le passé une officine de distribution de faveurs politiques, sans impact positif sur les paysans. Écoutez dans cet épisode l’analyse de l’économiste Frédéric Gérald Chéry.

Pour aller plus loin 

[Analyse] La nouvelle banque agricole de Jovenel Moïse est un échec annoncé
[Reportage] Voici pourquoi le pays ne peut pas nourrir tous les Haïtiens
[Reportage] Milieu rural haïtien : « Si ce n’était pas la solidarité… »


Abonnez-vous à Bajou Kase sur Google PodcastSpotify et Pocketcast

Commentaires

Ayibopost Team
La rédaction de Ayibopost

    500 000 armes à feu circulent dans le pays. Seulement 45 000 sont légales.

    Previous article

    Incohérences entre pratiques et politiques des ONG humanitaires en Haïti

    Next article

    Comments

    Comments are closed.

    #ReteBranche : Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la lettre Ayibopost