AYIBOFANMSOCIÉTÉ

Un bon gynécologue ne devrait pas faire ces choses !

0

Toutes les femmes sont sujettes à voir un gynécologue. Lors des consultations, il existe cependant des règles auxquelles ce spécialiste ne doit pas déroger

Il y a un mois, Gina*, 30 ans, a décidé d’aller voir son gynécologue seule. « À sa demande, je me suis allongée à poil sur un lit. Il ne m’a pas touché de manière compromettante, j’ai l’impression qu’il a bien fait son travail. » Mais à la fin de l’examen, le médecin a eu une réaction qui a laissé la femme sans mot. «  Il m’a conseillé de continuer à entretenir mon corps parce qu’il est sexy. » Gina est une jeune professionnelle et elle est mariée.

C’est ce qui est arrivé à Josie*, célibataire. La professionnelle de 24 ans est allée voir son gynécologue en avril dernier. « Il a touché mon vagin d’une manière étrange. Mais il m’a rassuré que cela faisait partie du travail. Après l’examen, il m’a rappelé de ne jamais oublier qu’il aime mon corps. »

Le gynécologue qui est souvent la seule personne à laquelle une femme confie son intimité sans crainte est parfois un confident. Il sait pour ses pertes vaginales, il est au courant de la dernière fois qu’elle a eu ses règles, au moment de son accouchement il est là, au stade de la ménopause, il l’assiste. Parfois, le gynécologue joue même le rôle de sexologue pour assurer l’harmonie sexuelle dans le couple. Quand les partenaires ne parviennent pas à enfanter, ils vont directement vers le spécialiste en gynécologie. Toutefois, ce métier a des règles qu’il faut respecter.

Comme toutes professions, la gynécologie à des règles

« La gynécologie est un métier délicat. La médecine en général à des modalités et des codes.Le gynécologue ne fait pas de compliments. On ne doit pas être tranchant non plus, mais l’on garde ses mots gentils pour soi. Je ne suis pas souriant généralement. Je fais en sorte d’avoir le même comportement avec tout le monde », soutient Vladimir Larsen, gynécologue.

Jenny, une autre femme d’une trentaine d’années qui est mère également ne comprend pas pourquoi à chaque rendez-vous, son gynécologue lui demande de se mettre à nu. « Être allongée complètement nue devant un homme qui n’est pas mon mari me gêne énormément. En plus, je sais qu’à chaque consultation je dois m’attendre à cela », se plaint la dame.

Vladimir Larsen a établi des principes dans sa fonction pour ne pas être exposé à la nudité de ses patientes. « En tant que médecin, je n’ai pas le droit de déshabiller la patiente. Je lui donne un blouson, elle se déshabille toute seule. Au moment de l’examen, je procède par parties. Si j’examine les seins, je demande à la patiente de couvrir le reste de son corps et vice versa. Quand j’ai fini, je sors pour que la patiente se rhabille et elle sort toute seule. Si elle est handicapée, je lui demande l’autorisation de la raccompagner. Nous sommes des humains, en tant que professionnels, nous devons faire attention pour éviter d’être associés à des scandales», ajoute celui qui raconte ne pas être souriant dans le cadre de son travail.

Comme les autres médecins, le gynécologue doit garder le secret professionnel même lorsque les circonstances ne le favorisent pas. « Généralement, quand un couple se présente, le médecin devrait être libre de parler de tout. Cependant, une femme peut être contrainte par son partenaire de se faire accompagner par lui lors des examens gynécologiques. Le médecin est d’abord celui de la femme, il doit pouvoir déceler s’il y a un malaise chez elle. Il lance des questions, il observe les réactions de la femme, si elle ne veut pas parler devant son mari, je dois essayer de la mettre à l’aise. »

Les victimes ne peuvent pas porter plainte

« Il n’y a pas d’ordre médical en Haïti. Légalement, les victimes peuvent ne pas pouvoir porter plainte. Cependant, un gynécologue qui enfreint les règles du métier ne restera pas impuni », avance Dr Larsen qui a évoqué la sanction morale pour s’expliquer. Selon le médecin, les femmes qui sont harcelées au moment des examens gynécologiques ne voudront plus consulter le médecin. Et celui-ci perdra sa crédibilité. « Le médecin qui aura harcelé ou agresse sexuellement une patiente [peut] ne pas être poursuivi, mais sa réputation sera entachée. »

De toute façon, un gynécologue n’a selon le spécialiste aucun avantage à harceler ses patientes. « Un gynécologue qui prend plaisir à draguer ses patientes finira sans un sou. À un certain moment, les dames ne voudront plus payer et inviteront leurs amies à faire pareil. »

Les prénoms ont été modifiés

Commentaires

Laura Louis
Je prends plaisir à vous informer.

    Le Centre d’Art de Jacmel, dernière victime de l’insécurité

    Previous article

    Prendre des médicaments sans l’avis d’un médecin peut vous coûter la vie

    Next article

    Comments

    Comments are closed.

    #ReteBranche : Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la lettre Ayibopost