CULTURESOCIÉTÉ

Soleil d’été : les étoiles brillent malgré le climat instable en Haïti

0

«Nous sommes conscients de l’importance d’une telle émission pour nos jeunes talents. C’est pourquoi nous voulons tout faire pour la pérenniser», déclare à AyiboPost le Révérend Père Claudy Duclervil, initiateur du concours

L’insécurité et les dernières vagues d’immigration ont bouleversé Soleil d’été, une émission de télé destinée aux enfants, très populaire en Haïti. Mais les responsables se disent prêts à tout affronter pour faire pérenniser cet héritage.

Ce programme de la Radio Télé Soleil prend naissance en 2009. Chaque année, il rassemble des participants, parents et enfants tout excités, venant de divers endroits du pays.

C’est le cas de Ary Isméus, père de Thierry Sandro Isméus, premier gagnant de la dernière édition déroulée entre juillet et août 2023. Originaire des Nippes, Ary Isméus a accompagné son fils de douze ans pendant toute la durée du concours.

«C’était risqué d’effectuer le voyage des Nippes pour venir participer au concours à Port-au-Prince, vu le contexte d’insécurité. Mais nous l’avons quand même fait», explique Isméus qui voit dans Soleil d’été un espace de socialisation pouvant permettre à son fils de «s’épanouir tout en exposant son talent».

L’insécurité et les dernières vagues d’immigration ont bouleversé Soleil d’été, une émission de télé destinée aux enfants, très populaire en Haïti.

Charles Johanie, âgée de douze ans, est la deuxième gagnante du concours. Elle explique qu’elle a eu très peur un jour où elle devait se rendre au studio de la télévision Soleil pour participer au concours de chant, car il y avait des tirs nourris à Nazon, là où elle habite.

Je me suis cachée», raconte l’adolescente à AyiboPost avec une pointe de trémolo dans la voix. «Malgré tout cela, j’ai réussi à obtenir la deuxième place au concours, je suis très satisfaite», déclare celle qui rêve de devenir une chanteuse de renommée internationale.

Lire aussi : À cause de l’insécurité en Haïti, des centres culturels ne peuvent plus fonctionner

Ils étaient plus d’une centaine à prendre part à la treizième édition de l’émission réalisée sur la première chaine de télévision catholique en Haïti.

Déroulée généralement sur une durée d’un mois, Soleil d’été est décliné en deux catégories d’activités distinctes : des activités ludiques pour les enfants de six à huit ans et un concours de chant destiné à ceux âgés de neuf à douze ans.

Ce programme de la Radio Télé Soleil prend naissance en 2009. Chaque année, il rassemble des participants, parents et enfants tout excités, venant de divers endroits du pays.

«Nous sommes conscients de l’importance d’une telle émission pour nos jeunes talents», déclare à AyiboPost le Révérend Père Claudy Duclervil, initiateur de l’émission. «C’est pourquoi nous voulons tout faire pour la pérenniser», poursuit l’homme d’Église.

Déborah Henristal, Clifford Dumé, Loutchina Decius comptent parmi les voix montantes de la musique haïtienne qui ont fait leurs premiers pas à Soleil d’été.

Pour le Révérend Père, même si le concours n’a pas perdu de l’enthousiasme qu’il a suscité depuis son début sur la chaine 25, il a quand même subi les conséquences de l’insécurité et les vagues d’immigration de ces derniers temps.

«J’ai constaté qu’il y avait beaucoup moins de qualité dans les prestations cette année par rapport aux éditions précédentes », observe le Révérend Père Duclervil.

Cela peut s’expliquer par le fait que beaucoup d’enfants, ayant l’habitude de participer, ont laissé le pays cette année, dit Duclervil à AyiboPost.

Déborah Henristal, Clifford Dumé, Loutchina Decius comptent parmi les voix montantes de la musique haïtienne qui ont fait leurs premiers pas à Soleil d’été.

En effet, comme beaucoup d’autres activités de cette envergure, Soleil d’été n’échappe pas aux turpitudes que connait le pays ces dernières années. Les organisateurs ont été forcés d’arrêter sa production de 2020 à 2021, d’abord à cause du Coronavirus puis à cause du pays lock.

Mais depuis 2022, l’émission très prisée a repris son droit sur la chaine 25.

«Nous comptons la réaliser aussi longtemps que les conditions le permettent», souhaite le Révérend Père Duclervil.

Par Wethzer Piercin

© Image de couverture : Soleil d’été/Facebook – 10 août 2022.


Visionnez notre émission spéciale AyiboLab réalisée en mars 2023, mettant en lumière Leyla McCalla, une artiste classique américaine ayant sorti un album inspiré par «Radio Haïti Inter»:


Gardez contact avec AyiboPost via :

▶ Notre canal Telegram : cliquez ici

▶ Notre Communauté WhatsApp : cliquez ici

Commentaires

Wethzer Piercin
Wethzer Piercin est passionné de journalisme et d'écriture. Il aime tout ce qui est communication numérique. Amoureux de la radio et photographe, il aime explorer les subtilités du monde qui l'entoure.

    Comments

    Comments are closed.