SOCIÉTÉ

Que veut réellement dire la victoire de Biden pour les Haïtiens ?

0

C’est une victoire qui donne espoir à la communauté haïtienne

Joseph Robinette Biden Jr est le nouveau président élu des États-Unis. Il remplacera Donald Trump, 45e président américain, en janvier 2021. En attendant sa prise de fonction, la communauté haïtienne qui vit aux États-Unis attend beaucoup de sa future administration.

Pendant quatre ans, les politiques de Donald Trump ont été préjudiciables à des milliers d’Haïtiens, surtout ceux qui sont en situation irrégulière dans le pays de l’oncle Sam.

La victoire des démocrates, estime Julio Midy, est dans ce sens une très bonne nouvelle. Ce résident de Boston enseigne l’histoire à l’école, et est journaliste à Radio Concorde, dont il est l’un des responsables. « Cela fait plus de 40 ans que je vis aux États-Unis, dit-il. Je ne dirai pas que c’est l’élection la plus importante de l’histoire, mais elle compte beaucoup. »

« Je ne dirai pas que c’est l’élection la plus importante de l’histoire, mais elle compte beaucoup. » Julio Midy, enseignant à Boston 

Toutefois, avertit Midy, il ne faut pas s’attendre à ce que la nouvelle ère démocrate vienne changer Haïti. « Nous sommes les premiers responsables de nos malheurs, assure-t-il. Mais à cause de sa culture politique, et son expérience, Biden était de loin le moins mauvais choix pour nous. »

Ronel Lorius, social media manager de firsthaitimedia.com, en Floride, estime également que la victoire de Biden augure une nouvelle époque, comme avant. « Avec Trump, les immigrants étaient indésirables, explique-t-il. Sûrement ce sera différent maintenant, surtout pour les Haïtiens qui n’ont qu’un statut de protection provisoire. »

L’équipe de campagne électorale de Joe Biden et de sa vice-présidente Kamala Harris comptait deux haitiano-américaines. Karine Jean Pierre, l’une d’entre elles, a été nommée directrice de cabinet de la vice-présidente élue. Karen André, quant à elle, principale conseillère de Joe Biden pour sa campagne en Floride, est une Haïtienne très connue dans sa communauté.

Une politique différente

Le parti démocrate est en effet plus favorable à l’immigration. Pendant le mandat de Donald Trump, des dizaines d’Haïtiens ont été rapatriés, malgré le contexte sanitaire délicat que connaît le monde. Le Temporary protected status (TPS), une protection spéciale accordée à certaines communautés immigrantes, qui leur permet de vivre et de travailler aux USA, n’a pas été renouvelé pour les Haïtiens. Plus de 55 000 personnes dépendent du renouvellement de cette protection.

Le nouveau président élu, Joe Biden, promet de réviser ces décisions. « Il y a deux principales décisions que j’attends de la nouvelle administration, dit Junior Vaval, journaliste qui vit dans l’État de New York. Il y a bien sûr le TPS, mais aussi un programme qui permettait aux enfants sans-papiers d’aller à l’école, que Donald Trump avait suspendu ».

Lire aussi: Les enjeux de l’élection présidentielle des États-Unis d’Amérique pour Haïti

Beaucoup de compatriotes aux États-Unis espèrent qu’Haïti aura une autre considération auprès de la nouvelle équipe. Selon Junior Vaval, les droits de l’homme sont un sujet plus cher aux démocrates qu’aux républicains, ce qui peut avoir des conséquences sur leur politique étrangère, vis-à-vis du pays.

« Actuellement, c’est le sénateur républicain Marco Rubio qui s’occupe du dossier des Haïtiens, dit Junior Vaval. Mais avec Biden, il y aura sûrement quelqu’un d’autre. Ce sont des sénateurs démocrates qui avaient invité les militants de Nou p ap dòmi, et les organismes de droits humains au congrès récemment. »

Des électeurs divisés

Plus de 150 millions d’Américains ont voté lors de ces élections, ce qui constitue un record dans l’histoire électorale des États-Unis. Plus de 72 millions ont accordé leur vote à Donald Trump, et 77 millions à Biden. D’après les experts, ces chiffres montrent à quel point la société américaine est polarisée.

Cette polarisation n’épargne pas la communauté haïtienne. Beaucoup de Haitiano américains ont voté eux aussi, et Donald Trump a reçu une bonne partie de ces votes, dans certains États. En Floride par exemple, plus de 300 000 haitiano-américains sont enregistrés sur les listes électorales. Dans cet État acquis à la cause des républicains, le vote des Haïtiens a été massif en faveur de Donald Trump en 2016.

Lire également: Témoignage détaillé d’un médecin haïtien depuis un foyer de Coronavirus aux USA

D’après Ronel Lorius, les Haïtiens qui votent pour Trump sont influencés par leur religion. «Ils agissent ainsi parce qu’ils sont conservateurs, explique-t-il. Ils ne soutiennent pas le droit des homosexuels au mariage, ou encore celui des femmes à l’avortement, à cause de leur foi. »

C’est aussi ce que pense Junior Vaval qui rappelle que des pasteurs haïtiens encourageaient leurs ouailles à voter pour le candidat républicain, et contre « l’immoralité ».

En Floride, plus de 300 000 haitiano-américains sont enregistrés sur les listes électorales. Dans cet État acquis à la cause des républicains, le vote des Haïtiens a été massif en faveur de Donald Trump en 2016.

Mais selon Julio Midy, le vote des Haïtiens en faveur de Trump est dû à l’égoïsme plus qu’à autre chose. « Beaucoup d’Haïtiens n’aiment pas le pays parce qu’il offre trop d’opportunités à d’autres Haïtiens qui avaient un niveau économique et social moins élevé que le leur, en Haïti. Un Haïtien, électeur de Trump, m’a expliqué il n’y a pas longtemps pourquoi il avait voté pour lui. Selon ce compatriote, avec Trump à la maison blanche, les Haïtiennes ne pourraient plus venir accoucher aux États-Unis. Ainsi, leur enfant n’aurait pas les mêmes droits que les siens. »

Junior Vaval, qui est un électeur inscrit pour le parti démocrate, estime qu’il ne pourrait jamais voter pour Trump. « Si je le faisais, dit-il, j’aurais voté contre les immigrants, surtout mes compatriotes, et contre ceux qui sont les plus faibles dans le système. »

La bataille de Floride

Au cours de cette élection, la Floride, en majorité républicaine, était un état clé. Le candidat qui remporte les voix de ce grand état engrange du même coup 29 grands électeurs, sur les 270 nécessaires pour être élu.

Plus de 300 000 Haïtiens d’origine sont enregistrés sur les listes électorales de Floride. Ces voix peuvent faire basculer une élection dans un camp ou dans un autre.

En 2016, Donald Trump, alors candidat face à Hillary Clinton, a cherché à obtenir le vote de cette communauté, en surfant sur l’aversion notoire des Haïtiens pour la famille Clinton. Il est allé visiter Little Haïti, où il a promis aux Haïtiens qu’il serait « leur plus grand champion ». Donald Trump a remporté la Floride avec plus de 100 000 voix de différence.

Cette année, même si son parti a finalement perdu la bataille électorale dans cet état, c’est Joe Biden qui s’y est rendu, dans l’espoir d’attirer les votes haïtiens.

Des élections locales

Il n’y a pas eu que des élections présidentielles aux USA. Beaucoup d’États renouvelaient en même temps leur personnel politique. Dans ces différentes courses électorales locales, des Haïtiens d’origine se sont portés candidats. Plusieurs d’entre eux ont gagné leur élection. Dans les États de New York et de Floride, plus d’une dizaine d’entre eux ont gagné leur élection. D’autres, comme Constantin Jean Pierre, républicain, se sont inclinés face à leurs adversaires.

D’après Junior Vaval, ces élections locales sont importantes, et il est incontournable pour une communauté d’avoir des représentants à ce niveau. « Ce sont ces gens qui déterminent le budget de la communauté, par exemple. Leurs décisions affectent directement la vie de tous les jours des citoyens », explique-t-il.

Dans certaines zones, il est difficile de remporter une élection sans compter sur l’électorat haïtien. C’est le cas de North Miami, où résident beaucoup d’Haïtiens.

Jameson Francisque

Commentaires

Jameson Francisque
Journaliste. Éditeur à AyiboPost. Juste un humain qui questionne ses origines, sa place, sa route et sa destination. Surtout sa destination.

Opinion | Ces peurs qui nous tenaillent en Haïti

Article Precedent

Comment va-t-on séparer les biens en cas de divorce ? La plupart des mariés ignorent cette question.

Article Suivant

Comments

Comments are closed.