AYIBOFANMEN UNESOCIÉTÉ

Pourquoi serais-je féministe en 2017 ?

0

Pourquoi serais-je féministe en 2017 ? Ne serait-ce pas une perte de temps?  Les  femmes sont considérées majeures, elles peuvent voter, aller à l’université, vaquer à des occupations jusque-là interdites. Alors pourquoi continuer ce mouvement? Tous les droits que j’ai aujourd’hui ne devraient-ils pas me suffire ? N’est-ce pas une folie d’avoir des droits naturellement acquis par ma condition de personne? 

En 2017, je ne prête pas trop attention à un passant dans les rues m’affublant du nom de « Kamyon Mak » mais qu’un collègue le fasse m’exaspère. Les «  plaisanteries » déguisées en avances sexuelles n’ont rien de professionnel.  Même quand le sous-entendu est flagrant, si je porte plainte, je n’aurai pas de poids réel pour me défendre. Ce qu’il dit laisse à équivoque…  Je risque d’être traitée de niaise, d’acariâtre… Je fais le malheureux constat que ce n’est pas la première fois que je vis ce genre d’agressions… Malheureusement, souvent les femmes en rient. Par pur gêne, parce qu’elles ne sont pas épaulées par leur entourage ou parce qu’elles ne savent pas la meilleure réaction à adopter… Le pire, c’est que ces remarques sont souvent prises pour des compliments.

En 2017, suite à un viol collectif filmé par les membres d’un gang, le porte-parole de la police demande aux femmes d’éviter d’aller chez des hommes pour ne pas subir le même sort. Comme quoi la police censée nous protéger a trouvé une excuse au viol, en culpabilisant et responsabilisant la victime.

En 2017, une jeune femme dans la trentaine non encore mariée est pressurée par sa famille et ses proches. Il faut qu’elle se trouve un « bon parti » c’est-à-dire un mari pour faire sa vie. Pourquoi  ne voudrait-elle pas se marier ? Pourquoi devrait-elle etre sélective ? Après tout, un homme est un homme et une femme sans mari incomplète.

En 2017, face à une promotion, le patron choisit l’homme au lieu de la femme plus performante arguant qu’il sera plus facile pour lui de diriger les employés parce qu’il est un mâle. Comme quoi, les menstruations et la maternité nous rendraient moins performantes, alors que le port de couilles garantirait un travail bien fait.

En 2017, une mère demande à sa fille ce qu’elle a pu bien faire à son conjoint pour l’énerver au point de le pousser à la frapper. Elle est surement coupable de quelque chose parce qu’il ne l’aurait pas tabassé pour rien. Il n’est pas bête, non !

En 2017, beaucoup pensent que les femmes qui se disent féministes et maintiennent un agenda sur le sujet sont de anciennes copines/épouses assujetties qui, révoltées d’être battues/mal baisées, se sont retournées contre les hommes (ou mieux, qu’elles organisent une partouze lesbienne à chaque rencontre).

En 2017, les lois haïtiennes stipulent que la femme mariée est cocue devant la loi que si elle retrouve son mari avec une femme dans le lit conjugal.  Même là, il faut un homme de loi pour valider les faits. Parce que chez nous, l’adultère masculin est légalement protégé par la loi.

En 2017, une femme donnant le sein à son enfant sans se couvrir en public est indécente. Pourquoi n’irait-elle pas aux toilettes pour le faire ? L’espace idéal pour manger, n’est-ce pas ?

En 2017, une fillette en Orient est mariée de force avec un homme de 30 ans son ainé et plein de gens trouvent cela normal !

En 2017, des  jeunes filles se font exciser le clitoris parce qu’elles ne sont pas censées avoir du plaisir sexuel. Si la jouissance sexuelle doit s’arrêter à l’homme pourquoi il ne se masturbe pas tout simplement ?

En 2017, Il y a autres choses. Ces actions n’arrivent pas que dans des cas éloignés. Imaginez qu’un homme qui fut Président de la République, le Premier d’entre nous, puisse écrire, chanter et être applaudi par le public en débitant des insanités au sujet d’une femme. Vous pensez toujours que ces injustices ne se passent que chez nous et dans les autres pays du tiers monde ?  Détrompez-vous ! Aux Etats-Unis, le Président actuel, lors de sa campagne électorale, a traité son adversaire, une femme,  de « Nasty Woman » (« mauvaise femme » en français) et ce, en plein débat filmé, retransmis dans le monde. Ce pays, aussi « développé » et « conservateur » qu’il soit, a élu président un homme qui conseille aux hommes d’attraper les femmes qui résistent par le vagin  (« Grab them by the pussy »)….

  En 2017, 40,000 ans depuis que l’Homo Sapiens, notre ancêtre le plus proche existe, 213 ans depuis que des esclaves ont combattu pour avoir l’indépendance sur cette île, 48 ans après le premier voyage de l’homme vers la lune, il y a encore des machistes dans ma famille, dans mon espace de travail et au pouvoir. Il y a encore des gens soi-disant lettrés qui ne comprennent pas le mouvement féministe. Mais attendez, il y a pire ! J’ai une fille, si je ne me bats pour lui offrir un avenir meilleur, elle continuera à subir ces attaques. Les abus cités plus haut ne sont que gouttes dans la mer par rapport à ceux que subissent encore les femmes du monde au quotidien.

En 2017, des décennies depuis que cette lutte pour l’égalité des sexes est en branle on n’est pas encore de tout repos, même quand certains pensent que les femmes devraient être satisfaites des « privilèges » accordés… Le droit de dire « non » même à son conjoint, cela vous dit quelque chose ?

En 2017, c’est désolant que je doive me réclamer féministe pour prôner l’Egalité des sexes. Je suis humaine l’équilibre de l’humanité me tient à cœur, homme et femme sont d’une seule race, alors pourquoi pas le même traitement ?

 Mais la bonne nouvelle, c’est qu’en 2017, tout n’est pas fini… J’éduque un garçon qui, je l’espère sera un homme respectueux, ouvert et de surcroit féministe. En 2017, j’écris et je prône pour l’intégration complète de la femme dans le monde.

Lou

Image : Jhonny Joseph

Commentaires

Lou
I am a woman, a life lover and a pluridimensional human being! Blogger @ Louetsaplume

    A cette femme courageuse qui assiste à la mort de son mari

    Previous article

    Liberté d’expression, Presse et Etat de droit en Haïti

    Next article

    Comments

    Comments are closed.

    #ReteBranche : Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la lettre Ayibopost