SOCIÉTÉ

Les tourments de l’hémorroïde et sa prise en charge en Haïti

3

La maladie constitue un sujet de conversation parfois embarrassant pour les personnes qui en souffrent

L’hémorroïde fait référence à la dilatation de veines dans la région anale. Ses symptômes sont, entre autres, des démangeaisons, un inconfort et des saignements. Les cas de personnes atteintes de ce problème sont fréquents en Haïti. Leur prise en charge se fait généralement par les chirurgiens et internistes ayant une sous-spécialité en gastro-entérologie.

Harry Jeudy est médecin en chef de la chirurgie pédiatrique à l’hôpital de l’Université d’État d’Haïti (HUEH). Il évoque une « évolution croissante » de cette maladie dans le pays, bien qu’il ne soit pas en mesure de fournir des chiffres approximatifs sur la quantité ou le pourcentage de gens touchés.

Certains en souffrent silencieusement. D’autres se dirigent vers les hôpitaux en raison des complications qui parfois surviennent. L’étudiante au Centre de formation en communication et en administration — ISNAC —, Guetchina Hyacinte, témoigne de cette réalité.

Hyacinte a vécu trois mois de tourments l’année dernière quand son cas d’hémorroïde s’est aggravé. Comme symptômes, elle a ressenti de sérieuses démangeaisons au niveau de l’anus. « Je me rappelle avoir passé 15 jours sans déféquer et j’avais du mal à m’asseoir correctement, à cause [d’une excroissance] hors de mon anus », raconte Guetchina Hyacinte.

Cette jeune femme de 22 ans a mis un nom sur sa maladie après une consultation médicale réalisée après moult saignements au niveau de son postérieur, notamment quand elle se rend au petit coin.

Fréquents chez les adultes

« En général, les hémorroïdes se développent chez les adultes », selon le chirurgien Harry Jeudy.

Les causes de cette maladie demeurent incertaines jusqu’à date, selon Allan Raphaël, chirurgien de l’hôpital général des Cayes. Cependant, plusieurs hypothèses sont évoquées. Entre autres, la grossesse, l’âge, la diarrhée, la constipation chronique, rester assis pendant de longues périodes, la levée de poids lourds, le sexe anal, l’obésité ou des facteurs génétiques.

Docteur Jeudy poursuit pour expliquer que cette pathologie ne s’attaque pas aux enfants. « Lorsque la maladie fait apparition chez un enfant, cela résulte d’un problème au niveau du foie appelé hypertension portale. Il s’agit d’une pression anormale qui entraîne une dilatation de la plupart des veines surtout celles hémorroïdaires dans l’anus. »

Lire aussi: Irrespect, harcèlement sexuel: relations conflictuelles entre médecins et infirmières haïtiens

Les personnes atteintes de l’hémorroïde doivent surveiller leur consommation. « Le médecin m’avait déconseillé de boire de l’alcool, d’éviter la constipation et les mets pigmentés, de boire beaucoup d’eau et d’avoine », dit Jeff Jumelle, un agent d’une maison d’affaires bric-à-brac à Carrefour-feuilles qui été diagnostiqué en 2015.

« Aucune prévention n’est possible pour les cas d’hémorroïdes », fait savoir le chirurgien Harry Jeudy. « Sa prévalence augmente avec l’âge, mais de nos jours les jeunes et les femmes enceintes sont grandement touchés », reconnaît pour sa part le docteur Allan Raphaël Allan.

Aucune prévention?

Les cas d’hémorroïdes peuvent s’aggraver en fonction de leur stade. Les hémorroïdes internes – des stades I et II – ne sont pas trop graves selon les médecins. Généralement des aliments à forte teneur en fibre comme les légumes et les fruits, des antibiotiques, de l’huile naturelle sont prescrits aux patients. Ces mesures amollissent les selles, réduisent l’intensité des efforts pour déféquer et réduisent la possibilité d’avoir une constipation.

Assez souvent, ces cas d’hémorroïdes évoluent sans causer trop de difficultés aux patients. « Les symptômes sont le plus souvent des hémorragies après défécation, accompagnées d’une simple douleur », précise le Chirurgien Raphaël Alan.

Lire également: Konprann poukisa kèk medikaman yo vann nan bis se gwo danje

Pour sa part, docteur Jeudy croit qu’un patient atteint d’une hémorragie de stade I ou II peut vivre avec sa maladie sans rien ressentir. Malgré les douleurs ressenties par Jeff Jumelle pour son hémorroïde de type II, son médecin avait estimé bon qu’il pratique un traitement médical pour alléger sa souffrance.

« Parfois les cas d’hémorroïdes sont détectés chez les patients lors d’une colonoscopie. Il s’agit d’un examen visuel du colon permettant d’examiner ou de détecter des cancers qui peuvent se développer au niveau de cet organe. C’est alors qu’on peut voir que le patient a une hémorroïde sans qu’il soit conscient de sa maladie. »

Cas redoutables

Les cas d’hémorroïdes les plus graves — de types III et IV — sont parfois visibles sur la peau à l’extérieur de l’ouverture de l’anus. Des interventions médicales peuvent les replacer dans l’anus. En cas d’échec, la seule intervention possible est l’opération chirurgicale.

La forme la plus compliquée est la thrombose hémorroïdaire. Selon les explications du chirurgien Raphaël Allan, « la thrombose hémorroïdaire désigne la formation d’un caillot de sang hors du rectum dans une des dilatations veineuses. » Cette petite masse formée est très douloureuse et peut poser des problèmes de manipulation.

« L’intervention chirurgicale est le seul recours pour supprimer la souffrance du patient. L’opération consiste à enlever le caillot de sang, mais l’hémorroïde demeure présente. Nombreux patients Haïtiens refusent cette opération et préfèrent vivre avec les complications de la maladie », révèle docteur Harry Jeudy.

Guetchina Hyacinte est l’un des patients qui ne veulent pas suivre cette procédure. Elle préfère suivre un traitement médical pour alléger ses souffrances au lieu de rentrer en salle d’opération. La peur de Hyacinte réside autour des matériels médicaux qu’on va introduire dans son anus lors de l’intervention chirurgicale. Aussi, des antibiotiques et de l’huile minérale lui sont prescrits pour ramollir ses déjections, ce qui lui permet d’aller souvent à la selle sans peine.

Emmanuel Moïse Yves

kvinne i Chicken Senior Mastectomy. Blod og organer med ny blodstrøm, som medlemskap, overlegen og overgangsperiode, utgjør den raske hastigheten, mens det mellomliggende rommet inkluderer muskler og parenkymale organer med mindre perfusjon. pris cialis norge I motsetning til dette, har utløsere av venepunktur en tendens til å lindre symptomene ved første eksponering, avgir høye konsentrasjoner og påvirke pasienter som blir utsatt for en levetid eller mer daglig.

Commentaires

Emmanuel Moïse Yves
Journaliste à AyiboPost. Communicateur social. Je suis un passionnné de l'histoire, plus particulièrement celle d'Haïti. Ma plume reste à votre disposition puisque je pratique le journalisme pour le rendre utile à la communauté.

Comments

Comments are closed.