AYIBOSPORTSPORT

Les 6 pays qui peuvent faire la surprise!

5

Le Chili

Quand le Chili attaque en groupe ou fait un pressing haut sur l’équipe adverse on a l’impression d’entendre un moteur gronder. Jorge Sampaoli pousse son équipe à jouer avec une intensité et tonicité terribles. Sampaoli est le 3eme argentin de suite à diriger l’équipe Chilienne. Son prédécesseur Claudio Borghi avait essayé de changer la formule et la philosophie que Bielsa avait installée dans l’équipe chilienne. Il voulait jouer un football plus réaliste. Le public chilien était très critique suite à ces changements dans le jeu chilien. En Novembre 2012 Sampaoli un disciple de la philosophie de Bielsa était le nouvel entraineur du Chili.

Il a réinstauré le pressing haut et a priorisé la circulation du ballon. La solidité et l’agressivité de Gary Medel au milieu du terrain reflète l’image de l’équipe quand elle joue sans ballon. L’élégance et le réalisme du maestro Arturo Vidal dicte le rythme et la manière à l’attaque. Et Alexis en attaque semble avoir un peu des deux facettes du millieu de terrain. N’oublions pas Eduardo Vargas qui a joué une belle moitié de saison avec Valence et a enchainé de très belles prestations en sélections.

Cette équipe Chilienne a tout pour être la grande surprise de cette Coupe du Monde.

La Suisse

Le premier grand atout de cette équipe c’est leur entraineur. Ottmar Hitzfield est tout simplement l’un des meilleurs tacticiens que le foot n’ait jamais connu. Dans cette équipe suisse il a instauré une rigueur tactique hors pair. Le jeu sans ballon de l’équipe est extraordinaire. Hitzfeld a su passer sa rigueur tactique à ses joueurs. Inler reste le leader de cette équipe, il est le type d’hybride que Hitzfeld aime avoir dans son effectif. Il sera surement en couple avec bherami qui l’accompagne dejà à Naples. Ils se connaissent donc extrêmement bien. Ces deux médians défensif apporteront la sureté défensive et seront tranchant en contre comme aime tant Hitzfeld.

Devant eux, il y aura Xhaka qui en plus de faire le jeu aide beaucoup dans la recuperation. Shaquiri n’a malheureusement pas eu beaucoup de temps de jeu avec le Bayern cette année mais il reste le joueur qui peut faire la différence. Derrière eux la ligne défensive sera solide avec Fabian Schar de FC Bale, assurément en central, et Stephan Lichtsteiner de la Juve qui en plus de sa sureté défensive apportera un bel allant offensif. La Suisse n’est pas une grande équipe mais ses dispositions tactiques et sa ténacité peuvent déranger n’importe quelle équipe. N’oublions pas qu’elle est la seule équipe à avoir battu les champions du monde lors du dernier mondial.

Uruguay

Suarez, Suarez, Suarez… Cela devrait suffire pour tétaniser n’importe quelle défense. Le meilleur attaquant de pointe du monde a non seulement des qualités de footballeur hors norme mais il semble aussi prêt à utiliser des méthodes hors norme pour gagner. Pour le moment il est encore incertain mais il semble que sa blessure guérit vite. Il sera accompagné d’Edinson Cavani. À eux deux ils font sans doute la plus belle paire d’attaquants du tournoi. Cavani est le type d’attaquant qui fait travailler sans arrêt la défense adverse pendant les 90 minutes. Et il participe aussi à la récupération; un joueur immense!
La paire des Diego, Lugano et Godin, en défense centrale est d’une grande solidité. Godín vient de faire une saison extraordinaire avec l’athletico. Caceres et Pereira défensivement sont irréprochables. Peut-être que le point faible de cette équipe est ses deux médians défensifs Lodeiro et Arevalo qui assez souvent manquent de créativité dans leur jeu. Stuani et Christian Rodriguez peuvent aisément combler ce manque de Créativité mais pour se faire un d’entre eux devra évoluer beaucoup plus proche du duo des médians défensifs. Ca va un peut-etre changer leur capacité de transition et de contre-attaque mais ce dispositif va bien avec la philosophie très conservatrice de Tabarez.
Forlan reste le joker idéal pour cette équipe. Il ne fera pas partie du 11 de départ mais il peut encore changer un match si nécessaire. Et puis derrière tout ça le maestro Oscar Tabarez a déjà prouvé qu’il connait la formule gagnante pour ses champions d’Amérique du Sud.

La Côte d’ivoire

En plus des noms les plus cool de la Coupe du Monde. Juste pour mon plaisir je cite quelques-uns: Yaya, kolo, kalou, Drogba, Tiote, Zokora… Commençons par le maitre à jouer de l’équipe Yaya Touré. Il change le rythme d’un match à lui seul. Son aisance technique laisse l’impression que nous pourrions aussi faire ce qu’il fait. Cette année il est le grand leader du groupe.
Didier Drogba a le poids des années qui le ralentit. Il n’est pas le joueur qu’il fut à Stamford Bridge, mais il peut encore changer le cours d’un match. Nous l’avons vu cette année avec le Galatassaray en Ligue des Champions, il arrive encore à faire frémir les défenses adverses. En attaque il sera accompagné de Kalou qui depuis son départ du Chelsea est en declin et Gervinho qui lui, contrairement à Kalou, s’est refait une forme depuis qu’il est à L’AS Rome. Leur ligne défensive est très solide et physique avec Kolo et Souleymane au centre et Boka et Aurier sur les ailes. Leur déficit technique peut inquiéter par moment mais défensivement ils assureront.
Devant la défense, il y aura deux rocs, Tiote et Serey Die. Leur grande capacité de récupération de balle et de couverture de terrain donnera une grande liberté Yaya de faire le jeu. Un Yaya libre fait des merveilles. La formule de Pellegrini à City qui consiste à le faire jouer avec un milieu défensif récupérateur qui joue bas a très bien marché cette année.
La grande inquiétude par rapport à cette équipe réside dans leur rigueur tactique et leur sérieux en général. On a toujours l’impression avec ce groupe que ce soit en 2010 ou à CAN l’année dernière que les joueurs viennent dans les compétitions internationales passer du bon temps entre copains. Si Sabri Lamouchi peut constamment leur rappeler que jouer une coupe du monde pour leur pays est avant tout une responsabilité patriotique et qu’il faut aborder la compétition avec du sérieux cette équipe ivoirienne pourra choquer le monde.

Les Etats-Unis
Les Etats-Unis auront à affronter l’Allemagne, le Ghana et le Portugal. Ce sera une mission tres difficile pour les Yankees mais ils ont l’effectif pour créer la surprise, je pense. Les athlètes américains en general on la meilleure préparation physique au monde, les Jeux Olympiques le prouvent chaque quatre ans. Je parle de préparation physique parce que dans ce groupe cet aspect physique sera d’une grande importance compte tenu du fait que les matches se tiendront dans le nord du Brésil, dans la région amazonienne. La température sera moins douce que dans le Sud et l’humidité sera suffocante. Dans de pareilles conditions la préparation physique de l’athlète est primordiale et je pense que les américains auront l’avantage.
Retournons au football! La défense américaine est impressionnante, elle parait imperméable par moment. Besler et Gonzalez font une belle paire de centraux, ils se connaissent très bien. Devant eux il y aura Jermaine Jones et Michael Bradley. Bradley jusqu’au match de préparation était le médian défensif qui restait proche des centraux qui avait le rôle de relayeur. Pendant les 2 matchs de préparation face au Nigeria et la Turquie Klinsman a préféré mettre Jemaine Jones ou Beckerman devant les centraux pour donner plus de liberté a Bradley qui a plus de variation dans son jeu. Ca a très bien marché jusqu’à présent. L’équipe américaine a gagné en fluidité.
Clint Dempsey continue à superbement jouer et on sent qu’il a maintenant une belle entente avec Altidore. Leurs « une-deux» réussissent bien. Zusi et Fabian Johnson paraissent très à leur aise en position d’ailier et les deux contribuent énormément au travail défensif.
Klinsman avait décidé d’écarter Donovan de sa liste des 23 et jusqu’à présent il semble avoir eu raison parce que Bradley comble à merveille le vide de création de jeu que nous craignons parti avec Donovan. Le défi reste immense pour les USA mais leur fraicheur physique grâce au rythme moins poussé de la MLS et les dispositions tactiques jusque la magnifique de Klinsman laissent croire en un miracle américain.

La Belgique

Si le football commençait aujourd’hui et que les facteurs culturels et historiques ne rentraient pas dans l’équation la Belgique serait l’une de mes équipes favorite pour gagner cette coupe du monde. Son effectif n’a rien à envier au Brésil, l’Allemagne, l’Espagne ou l’argentine.
Commençons par le pilier l’équipe, Vincent Kompany. Il est l’un des meilleurs défenseurs au monde, rappelons qu’il était élu meilleur joueur de la ligue anglaise en 2012. Son autorité et sa bonne gouvernance de la défense belge a aussi un impact positif sur les problèmes sociétaux belge. Entre flamand et wallons, la société belge a toujours été divisée dans tous les aspects possibles. C’était la coutume en équipe belge d’avoir un représentant flamand et un wallon. Cette année il n’y a que Kompany. Le fait qu’il parle toutes les langues de la Belgique avec aisance facilite beaucoup. Il parle aussi bien le flamand que le français. Avec cette equipe belge, Kompany devient le symbole d’un renouveau sociétal.
Derrière lui, Kompany aura le meilleur gardien de but de cette saison europeennne, Thilbault Courtois. A côté de lui, Van Buyten, en défense centrale. Et les deux latéraux seront Vertonghen et Alderweireld. D’un point de vue strictement défensif, qui dit mieux?
En general, Marc Wilmots applique le 4-3-3 traditionnel. Le trio du milieu est en général composé Fellaini, Dembele et le troisième est en général Witsel ou Defour. Defour s’il veut une certaine stabilité et rigueur tactique, Witsel quand il a besoin de création de jeu et allant offensif.
Le trio de l’attaque sera composé de Mirallas à droite, Eden Hazard à gauche et si tout va bien Lukaku en pointe. Mirallas a eu une excellente saison avec l’Everton, il a été consistant et souvent très decisif. Je ne me rappelle pas l’avoir vu jouer un mauvais match cette saison. Son compagnon à l’everton, Lukaku, a été la surprise du championnat anglais cette année. Et puis bien sûr, Eden Hazard! A part Messi et Ronaldo qui ont créé une catégorie à eux deux, Hazard n’a rien à envier à n’importe quel jeune talent de la planète. Il change un match tout seul. Son habileté technique et sa vitesse forment ce cocktail explosif qui peut facilement décider le résultat d’un match.
Cette équipe belge a l’un des meilleurs effectifs de cette coupe du monde. Ils font partie de cette liste à cause de leur histoire footballistique assez pauvre mais la Belgique à l’un des meilleures effectif de cette Coupe du Monde.

Commentaires

Jétry Dumont
Directeur Général | Co-fondateur | J'aime me considérer rationnel et mesuré avec une vision semi-ouverte du monde. J'ai un baccalauréat en finance. Je m'intéresse au Barça, à la politique, à l'entrepreneuriat et à la philosophie.

Ces désirs qui nous enchaînent…

Previous article

Chimie et société

Next article

5 Comments

  1. Very good article! We are linking to this particularly great content on our site. Keep up the great writing.

  2. I like this website very much, Its a very nice office to read and incur information.

  3. I learn something new and challenging on blogs I stumbleupon everyday.

  4. I like the valuable information you provide in your articles.

  5. Like!! I blog frequently and I really thank you for your content. The article has truly peaked my interest.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

#ReteBranche : Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la lettre Ayibopost