AYIBOFANMCULTUREFREE WRITINGRECOMMENDEDSOCIÉTÉ

KENZO, prends-moi!

0

Je viens d’arriver chez Kenzo. Ce soir, je l’avoue, il va y avoir des étincelles…

Je ne viens pas pour faire l’amour…. Non, je viens pour le sexe pur. Je viens pour qu’il me prenne dans toutes les positions qu’il m’a murmurées au creux des oreilles à chaque fois qu’il en a eu l’occasion durant ces six derniers mois où nous nous sommes fréquentés. Je ne pense pas que le lit sera nécessaire pour cette partie de jambes en l’air que j’ai en tête. Je vise la table, la salle de bains, et surtout le balcon de son appartement….

Je veux sentir Kenzo en moi…au creux de ma chair et caressant ma chatte. Je l’ai fait assez attendre…que dis-je ? Excusez-moi mon impair : «je me suis fait trop attendre ».

Kenzo, je l’admets, il me plait. Il est plus âgé que moi et cela m’attire encore plus. Je ne trouve aucun plaisir dans la prime jeunesse qui est fougueuse, mais sans avoir l’expertise et la déxterité qu’il faut. Je n’ai pas le temps pour diriger des mains inexpérimentées ou feindre un orgasme qui n’arrive pas. J’aime aussi à penser qu’un homme se bonifie avec le temps, comme le vin. Et cet homme-là, c’est un vin qui me semble exquis, un bon merlot qui peut être adapté à n’importe quel plat. Il suffit de le voir pour savoir qu’il est agréable au palais. Alors, ces dix années qui nous séparent feront forcément la différence dans cette joute amoureuse.

Aïe Kenzo…, tu me fais envie depuis tellement longtemps. Je saurai te l’exprimer par mes caresses ce soir, je te le promets.

Je ne sais pas quels sont les fantasmes qu’il veut expérimenter, mais de mon côté, je me suis préparée pour rendre cette rencontre efficiente au maximum. Il m’a vue trop souvent jouir grâce à sa langue sans que moi je ne lui aie retourné la faveur. Alors, ce soir, ce sera à son tour de sentir toutes les sensations que ma langue pourra lui procurer. Et je veux lui en procurer jusqu’à ce qu’il bègue, jusqu’à ce qu’il me supplie moi, en citant mon nom. Oui, je veux me sentir en amazone dominatrice… une amazone qui décidera de son sort.

Je veux qu’il me prenne par-derrière, appuyé sur le lavabo. Je veux me regarder jouir au travers du miroir tout en contemplant son beau visage émacié. Je veux le voir quand il émettra ce râle, ce grognement propre au plaisir mâle. Je l’imagine envahi d’un spasme violent qu’il accentuera en me tirant les cheveux. J’ai même pensé à faire une queue de cheval, histoire de lui faciliter la tâche.

Aïe Kenzo…, je suis «mouillée» rien qu’en disant ton nom. Je saurai te confirmer que je suis celle qui ne te laissera pas partir. Je te l’ai prouvé déjà intellectuellement, spirituellement, ce soir, je te le prouverai physiquement. Oui, tu es arrivé à bon port. POZEW !

Pour une première connaissance de nos chairs, un peu de violence aussi fera l’affaire. Je sais que c’est peu orthodoxe, mais frappe-moi au mur. Ne m’appuie pas gentiment, je ne le supporterai pas après avoir autant attendue. Pénètre-moi profondément et fais-moi cambrer comme une jument devant le danger. Ce danger se situera au niveau de ton entrejambe qui m’a tellement fait rêver… Oui, j’ai rêvé à chaque fois que nous avons dansé, «plogués » ici même dans ton appartement sur nos airs de compas préférés.  Je sais que tu l’as fait exprès… comme pour me punir de ce qui m’était gracieusement offert, mais dont je me privais.

Aïe Kenzo…, ce soir, c’est l’apogée d’une envie qui nous a tourmentés, torturé, maintenu éveillé. Je t’en prie, amène-moi à bon port, mais prends ton temps pour me faire apprécier le voyage. Rappelle-toi que ce n’est pas la destination qui compte, mais le parcours. Donc, en avant, capitaine Kenzo !

Si d’aventure, je faiblis, dépose-moi sur la table, mais chevauche-moi. Fais-moi voir ces étoiles danser devant mes yeux. On les a contemplés tellement de fois sur ton balcon, perdu dans nos conversations jusqu’à l’aube. Je ne veux pas les regarder uniquement dans le ciel ce soir… Je les veux à chaque reddition, à chaque fois que je crierai ton nom sous le poids de tes coups de reins.

Aïe Kenzo…, ce soir, c’est le présage du reste de ta vie avec ton amazone…

Kenzo, mon roi.

Commentaires

Meg
I am just a girl in love with coffee crossing life with her ups and downs. I prefer to let people have their own idea about who I am. I am also a humanitarian worker and I love to discover new culture and new people. I want my writing to touch people and make an impact in their life.

    Le « pénalty-passe » controversé de Messi!

    Previous article

    Vous ne réussirez pas, messieurs les parlementaires!

    Next article

    Comments

    Comments are closed.

    #ReteBranche : Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la lettre Ayibopost