FREE WRITINGPOLITIQUE

Gaza, mon amour

0

Gaza, mon amour,

Un autre dimanche sanglant tire sa révérence.

Ce n’est pas n’importe quel dimanche, pas n’importe quel jour.

Il s’agit de celui le plus meurtrier depuis le dĂ©but de ce conflit si dense

En belligérance, en insouciance et en diplomatie troubadour.

Au total, le bilan des bombardements monte Ă  plus de 420 morts

Dont beaucoup d’enfants et de paisibles citoyens qui ne demandaient qu’un peu d’avenir.

Oui, le Hamas est lui aussi vendeur de deuil et a aussi ses torts

Mais la paix est-elle condamnée à tout jamais flétrir ?

A quoi peuvent bien servir toutes ces organisations comme l’ONU

Quand elles se montrent aussi impuissantes Ă  empĂŞcher une telle boucherie.

Quand comme ces “soit-disant” nations promotrices de dĂ©mocratie, elles sont mises Ă  nu.

Qu’en sera-t-il des prochains jours ? Pourra-t-on sauver ce qui reste comme vie ?

Le dimanche 20 juillet 2014, jour où plus de 60 personnes ont péri à Chajaya.

Commentaires

Max Jean-Louis
Social Innovator, Captain of Hope and Filmmaker. Élu Administrateur du Centre de la Francophonie des Amériques en 2010 et 2012.

    Comments

    Comments are closed.