SCIENCE & TECHNOLOGYSOCIÉTÉ

Chimie et société

2

La chimie n’a pas toujours une bonne image. En effet, on emploie souvent, par abus de language, l’expression « produits chimiques » pour désigner les substances polluantes, néfastes pour la santé de l’homme et pour l’environnement. Mais, la chimie est bien plus que ça: elle a un impact important dans le développement de nouvelles technologies et dans les domaines de la santé et de l’agriculture, pour ne citer que ceux là.

Quoiqu’il soit difficile de lui attribuer une définition spécifique, la plupart des académiciens s’accordent pour dire que: « La chimie est la science qui étudie la structure et la transformation de la matière ». Pour mieux appréhender le rôle que joue la chimie dans la société, il est important de comprendre ce qu’est la « matière ». La matière se définit comme étant tout ce qui a une masse et qui occupe un espace. Ainsi, l’eau, l’air, la nourriture que nous consommons, une table, une chaise, un être vivant, etc… constituent tous de la matière. Donc, rien de matériel n’échappe à la chimie.

Comment la chimie a t-elle contribué au développement des civilisations ? La découverte du cuivre signe la fin de l’âge de la pierre. Ce métal permet de construire de nouveaux outils, plus adaptés qui peuvent être utilisés plus longtemps que les traditionnels outils de pierre. Mais, là où la chimie joue le rôle le plus important, c’est avec la découverte accidentelle qu’un mélange d’étain et de cuivre donne un métal plus résistant que chacun des deux intrants pris individuellement. Cet alliage inaugure le passage à l’Age du bronze. La découverte des techniques de fabrication des alliages (mélange de métaux ou mélange de métaux et non-métaux) et de transformation de minerais en métal (métallurgie) permirent la transition entre l’Age du bronze et l’Age du fer. La découverte de l’acier, un alliage de fer et de carbone, quant à elle, a un impact profond sur l’économie mondiale. Son utilisation dans la construction de la machine à vapeur joue un rôle décisif dans la révolution industrielle. En effet, ces nouvelles machines qui permettent d’automatiser la production et réduisent la taille de la main-d’oeuvre augmentent la capacité de production des grandes entreprises. L’utilisation de l’acier permet aussi d’améliorer les systèmes de transports ce qui, à son tour, facilite l’échange de marchandises.

Parallèlement, la chimie a révolutionné le domaine de l’agriculture avec le développement d’engrais synthétiques qui permettent de subvenir aux besoins de la population croissante du monde. Elle a également permis de développer de nouveaux matériaux comme le silicium ultra pure qui est utilisé dans la fabrication d’ordinateurs ainsi que de nouveaux alliages comme ceux qui sont utilisés dans la carrosserie des avions. La chimie a également révolutionné la médecine, notamment avec la synthèse de médicaments.

Mais le role du chimiste ne se résume pas seulement à créer ce qu’il imagine car il s’interroge aussi sur le fonctionnement du monde moléculaire, cherchant ainsi à comprendre les mécanismes derrière les réactions chimiques ou biochimiques. L’infection des cellules immunitaires par le Virus d’Immunodéficience Humain (VIH) met en œuvre un ensemble de réactions biochimiques dans nos cellules. Une compréhension des différents mécanismes de l’infection au niveau moléculaire va permettre à d’autres chimistes de synthétiser des molécules qui pourront neutraliser les étapes nécessaires à l’infection par le VIH.

D’autres recherches en chimie tentent de répondre aux enjeux énergétiques d’avenir en développant de nouvelles formes d’énergies renouvelables et alternatives. Par exemple, la photosynthèse artificielle qui est l’une des méthodes sur lesquelles on fait le plus de recherches présentement consiste à utiliser les rayons du soleil comme seule source d’énergie pour effectuer des réactions chimiques « vertes » (non polluantes) qui à leur tour fourniront de l’énergie renouvelable. Afin de pouvoir réaliser ce projet, les chimistes ont dû étudier les mécanismes moléculaires par lesquels la photosynthèse se produit.

Pour reprendre une phrase de Pierre Poitier, membre de l’Académie des Sciences, directeur émérite de l’Institut de Chimie des substances naturelles en France, « étudier la chimie: c’est bien comme l’apprentissage du Solfège: délicat au début, rébarbatif parfois, mais ensuite… quelle musique! ». Vous comprendrez donc pourquoi cette science me passionne.

K Edme

Commentaires

Les 6 pays qui peuvent faire la surprise!

Previous article

Un Brésil fragile !

Next article

2 Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

#ReteBranche : Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la lettre Ayibopost