AYIBOFANMCULTUREEN UNE

Quelque chose à cacher

0

– « J’ai besoin de mon intimité ! »

– « Il ne faut pas toucher à mon jardin secret ! »

– « C’est ma personnalité ! »

Toi qui forge une panoplie d’excuses pour garder ton mot de passe à l’abri de celui que tu clames être ton âme sœur, oui toi dont le cercle d’amis demeure plus secret qu’une secte religieuse, toi dont les liens familiaux sont plus complexes qu’une analyse algébrique, voilà une réponse concluante à tes revendications aussi troublantes qu’incohérentes :

« Tu as quelque chose à cacher. »

Non, je ne prétends pas être une experte en relations amoureuses. Je ne détiens pas non plus la recette pour une vie de couple idéal, mais je sais reconnaitre un menteur, doublé d’un manipulateur ; je sais aussi qu’un rusé inventera toutes sortes de philosophies pour justifier son comportement caméléon, son attitude de marronnage et son regard de déserteur en cavale. Il comparera l’amour à un oiseau qui a besoin de voler pour survivre. Il abusera de certains concepts tels que « l’avilissement humain » et « la liberté individuelle ». Oui, celui-là, je le reconnais à des kilomètres près. Il s’acharne à protéger la dignité humaine et se proclame militant inconditionnel des droits de l’homme.

Toi, l’homme de famille par excellence, personne n’est dupe des rapports douteux que tu entreprends avec tes fameuses cousines germaines, sœurs de baptême, filleules et j’en passe — On se doute bien de l’identité de cet oncle si généreux qui t’achète une voiture neuve, de cet ex-beau père qui paie le loyer (parce qu’entre nous, l’amour filial est éternel !) — Oui, c’est bien évident que cet appel international que tu reçois toutes les deux heures du matin ne provient pas de ton père adoptif qui vit dans un coin perdu du Colorado — Détends-toi, la leçon de morale qui veut qu’on garde dans l’ombre sa relation amoureuse pour qu’elle dure plus longtemps est bien vieillotte. Le monde a tourné !

J’ai envie de te dire que sous ses airs de partenaire épanouie qui respecte ta notion « d’espace inviolable », ta femme est hantée par le code de ton téléphone qui lui donnera accès à cet aspect caché de ta personnalité. Elle ne te confiera pas qu’envisager l’avenir à tes côtés apporte son lot de malaise et d’aigreur d’estomac. Quelle torture de se réveiller dans les bras d’un homme qu’on ne connait qu’à moitié et de voir s’émietter à ses pieds les rêves d’harmonie et de complicité ! J’ai envie de te le dire, mais je m’en abstiens, pour le bien de ton couple…

Toi aussi femme, à ta phrase clichée « Je suis une femme indépendante », je répondrai du tac au tac « Tu as un truc à cacher ». Je te le prouverai. Je te dirai alors qu’âme sœur et meilleur ami) sont synonymes. Je t’apprendrai la vraie définition de la confiance qui n’est autre que la capacité à ouvrir son cœur et sa vie pour laisser pénétrer l’autre dans toute la profondeur de son âme. Je plaindrai ton entêtement à refuser le vrai bonheur de l’abandon total et de la légèreté que procurent la transparence et l’authenticité. Tu prônes le secret des relations, mais je te convaincrai qu’un homme aime bien à tes dépens exhiber ses trophées ! C’est dans sa nature de mâle dominant de marquer son territoire, de se vanter, de faire paraitre, etc.  Puéril et immature penseront certains, mais que voulez-vous ? Ils sont comme ça les hommes !

Enfin, je t’aiderai à te rendre compte à quel point ta liberté déguisée sous une épaisse couche de mensonges n’est autre qu’une arnaque forgée contre toi. J’emploierai alors l’expression « auto flagellation » pour décrire ta démarche qui vise à tromper l’autre, mais qui au fond construit les murs de ton propre isolement.

Farinja Bazin

Commentaires

DOUBLE JEU : Exécutif Vs Législatif

Previous article

Les messages d’Alex…

Next article

Comments

Comments are closed.

#ReteBranche : Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la lettre Ayibopost