EN UNEHumourSOCIÉTÉ

Pâte et Fac

0

Parce qu’on l’a roulé plusieurs fois dans la farine après qu’on lui ait promis des jobs et garantie une carrière, un étudiant finissant décide de rouler lui-même la farine.

Quand un étudiant finissant en sociologie vend des Pâtés « chodyè » en pleine rue, pour certains c’est un fait sociologique rare, pour d’autres c’est Pathétique et bizarre. Pour JeanMau c’est une opportunité car il n’y a pas de sots métiers et même les sots ont un métier. Pito yon inivèsitè vinn machann « Pate kòde » olye l’ konsidere tèt li kòm yon patekwè epi l’ap  pase mizè ak vant kòde.

S’il est vrai qu’en général les marchands de pâtés ne font pas l’université, aujourd’hui ils commencent à faire école au niveau de l’université.

Savoir faire un bon Pâté kòde délicieux, c’est un art. De ces pâtés faits de mains éclairées d’un futur sociologue, en plus de l’odeur de l’hareng saur, j’espère aussi que de l’art en sort.

En Haïti le commerce du pâté marche très bien, c’est pourquoi quand un produit se vend vite, on dit c’est comme du Pâté chaud. En fait l’Etat haïtien devrait  investir  dans le secteur du Pâté. Je propose un  « Pâténariat » public-privé pour contrecarrer le phénomène  des jeunes « k’ap drive ».

Je souhaite bonne chance à cet étudiant si ce n’est pas du « Pâté Show » médiatique dans le cadre de sa thèse. Sinon que tous ceux et celles qui le critiquent se taisent. Entre parenthèse, JeanMau croit qu’un étudiant en sociologie peut voir plus que de petits pâtés. Ce n’est pas que ces pâtés sont petits, non, quelle idée! Je ne les ai pas encore vus. Mais ses ambitions peuvent être plus grandes.

Toutefois si c’est vraiment ce qu’il veut je respecte son choix. Et j’ai même des conseils pour lui. Par exemple pour attirer des clients universitaires et intellectuels, il doit faire des Pâtés spéciaux avec des noms de gros Pâtés qu’il baptiserait Pâté Socrate ou Pâté Platon, de petits « Pâté Zokiki« , et du Pâté en forme de spirale qui porterait le nom de « Pâté Franketienne »; ou plus encore du Pâté Lili pour les journalistes et j’en passe!

Haïti peut changer si chaque haïtien suit l’exemple de cet étudiant, non pas vendre du Pâté mais au moins Mettre la Main à la Pâte.

#JeanMau

NB: On dit « LE harreng » et non « L’hareng » mais j’ai gardé la faute pour être i-l’hareng !

Commentaires

JeanMau Délisma
I'm JeanMau. Pharmacien, Humoriste, MC. Moi en 5 mots: Amour, Humour, Labo, OneManShow, Art...

    Mauvais plan de cul !

    Previous article

    Je publie sur Ayibopost

    Next article

    Comments

    Comments are closed.

    #ReteBranche : Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la lettre Ayibopost