AYIBOFANMEN UNEFREE WRITING

Oui! Rien qu’une nuit…

0

Rien qu’une nuit, comme tu me le dis. Rien qu’une seule nuit me suffit pour t’enfiévrer d’un plaisir incommensurable et infini en t’immergeant dans un océan de volupté et d’extase, dont les déferlantes feront disparaitre toute notion de mesure et de temps. Sans explications et sans hésitations, emmène-moi faire un tour dans ton ciel. Je veux l’explorer jusqu’à ses tréfonds, parcourir ses moindres recoins, jusqu’à tracer un sentier menant droit vers le ciel voisin – le Septième.

Rien qu’une nuit, je serai ton esclave de plaisir suprême, nu, enchainé à ton chevet. Tes désirs seront mes ordres et ton corps – mon champ. Avec une lenteur majestueuse, comme si j’avais mille et une nuits, je travaillerai chaque petite parcelle de ton corps de déesse. De tes lèvres douces vers le long de ton cou, de tes seins « doubout » jusqu’au creux de tes reins. Les courbes de tes fesses, merveilleusement dessinées, me dirigeront vers l’intérieur de tes cuisses chaudes pour enfin arriver à ton antre – le point ultime de notre instant de délire et de délice.

Rien qu’une nuit, je serai tien, ton désir sera mien. Tu prendras les rênes jusqu’à t’égarer dans ton propre univers lubrique. Toi sur moi, moi sur toi ; par devant, par derrière ; à gauche ou à droite. Par les cambrés de tes reins et les trémoussements de tes sublimes fesses rondes, tu pourras me guider au plus profond de tes entrailles. Vite ou doucement ; avec rage ou avec délicatesse, mes va-et-vient s’adapteront au rythme de tes râles et de tes gémissements. Tu me serreras fort contre toi et me mordilleras le cou quand tu voudras que je lâche les freins de mes ardeurs pour marquer l’apothéose de cette nuit bénie.

Rien qu’une nuit, j’irai jusqu’à briser les interdits pour assouvir cette volupté qui te consume l’âme. Dans une liberté absolue, sans limites ni contraintes, nos esprits se croiseront, nos regards s’entrecroiseront, nos désirs se conjugueront, nos corps s’entremêleront, nos lèvres s’effleureront, nos sexes s’enlaceront, nos gémissements se synchroniseront, nos mouvements s’harmoniseront. Cette sensation de former un seul être ne sera que l’envie d’une nuit. Une nuit, qui j’espère, sera gravée intensément au plus profond de ton corps, de ton cœur et de ton esprit.

 Jahel

Ce texte est une réponse à “Une nuit avec toi” de Shea

Commentaires

Ayibopost Team
La rédaction de Ayibopost

    Un pari à tenir

    Previous article

    Lame Sendomeng anvayi Ayiti

    Next article

    Comments

    Comments are closed.

    #ReteBranche : Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la lettre Ayibopost