PODCAST

Medam yo ranse #4 : L’infidélité féminine

0

«Bay zoklo», «pachat», «pye lejè» dans ce quatrième et dernier épisode de l’année, nous parlons d’infidélité féminine, on essaye de discocier les stéréotypes de la réalité. Les femmes trompent-elles moins ou sont-elle simplement plus douées ( donc se font moins prendre) ? Pourquoi la société est si clémente envers l’infidélité masculine ? Est-ce que la société « punie » plus les femmes que les hommes qui sont pris la main dans le sac ?
Une discussion passionante avec deux artistes Anyes Noël et Tessa Mars suivie d’un entretien avec de la psychologue Vanessa Suire.

Invitées

Anyes Noël : Anyes Noel comédienne/Metteure en scène/ poète a ses heures silencieuses. Dans ses textes elle soulève avec obsession la question du genre, du rapport homme femme et du rôle des hommes au milieu de ces sociétés qui place la femme en potomitan. Ce qu’elle tente de faire avec son texte encore en cours d’écriture “Chyen Kreyòl »

Tessa Mars : Tessa Mars est une artiste plasticienne vivant et travaillant à Port-au-prince. Elle a complété des études en arts visuels à Rennes en 2006. Son travail en grande partie autobiographique a été exposé en Haiti, aux États-Unis et dans plusieurs villes d’Europe.

Vanessa Suire : originaire de Tahiti, vivant en Haïti depuis 2007. Psychologue clinicienne, praticienne EMDR (prise en charge des traumatismes), auprès d’adultes et d’adolescents, elle est  membre de l’association Haitienne de psychologie. Vanessa Suire est thérapeute de couple depuis 2015

Ambiance sonores

Extrait du film Le miracle de la foi de Jean-Gardy Bien-Aimé – 2005

Moun manje moun – Miraj Mizik

J’ai déposé les clefs –  Jocelyne Labylle

Commentaires

Fania Noël
Responsable de la stratégie de développement | Habite les frontières, avant de venir en Haïti, elle était militante afroféministe et panafricaine dans des organisations basées en France. Elle a aussi fait un tour pour travailler pour des organisations aux Etats-Unis et au Canada.

    Jojo est retourné du Chili sans sa moto

    Previous article

    Timoun k ap viv nan fwaye ki gen vyolans se malè pandye pou sosyete a !

    Next article

    Comments

    Comments are closed.

    #ReteBranche : Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la lettre Ayibopost