AYIBOFANMCULTUREEN UNEFREE WRITINGLE SUJET DU MOIS

Marie-Jeanne, baise-moi jusqu’à l’épuisement de mon âme!

10

Je suis une femme moderne qui n’a pas besoin d’attachement émotionnel pour profiter du plaisir de la chair. Je sais apprécier et me laisser aller librement à une bonne partie de jambes en l’air. J’adore me délecter du désir vorace qui s’affiche dans leurs yeux lorsqu’ils sortent leur verge. Et elles, je les aime bien dressées et prêtes à me faire monter au septième ciel.

Pour moi, la baise est un art, un art que je prends goût à explorer voluptueusement. Lorsque vous le maitrisez, les baises, les vraies, celles qui sont dignes de ce nom, sont toujours jouissives. Mais depuis que j’ai découvert le bonheur de me faire sauter après avoir inhalé quelques bonnes bouffées de kif, je ne peux plus me passer de la sensation d’intense plaisir que ces dernières procurent. Parce que quand Marie-Jeanne s’y met, les parties de jambes en l’air amènent un autre type d’ivresse. Et, ce bonheur-là, il est décadent. C’est une jouissance divine, un orgasme incomparable.

Depuis que je l’ai découvert, je m’abandonne sans gêne à mon nouveau passetemps. Chaque fois, l’expérience est différente mais la sensation qu’elle me laisse est inoubliable, surtout quand j’arrive aux portes de la jouissance. Mon cœur se met brusquement à battre la chamade. Je sens tout d’un coup mes sens s’éveiller, mon corps crier, pleurer et en redemander plus. Je me vois alors me changer en une bête gourmande et insatiable.

Tout autour de moi est amplifié. C’est toute mon âme qui en demande. Je ne veux plus attendre. Je le veux au plus profond de moi et je l’invite sans détour à explorer sans retenue aucune, les moindres parcelles de mon corps. Tout semble être en place pour me faire atteindre le Nirvana, une fois, deux fois, trois fois… Je ne compte plus…

Mon point G est soudainement devenu nomade et je sens mon corps se contorsionner sous l’effet des orgasmes multiples que me procure cette nouvelle expérience. Je n’arrête pas de vibrer sous l’effet de ses caresses, de frissonner devant l’agilité et la dextérité de ses mains et de ses doigts. Je jouis encore et encore, et je me laisse aller à cette vague de plaisir qui traverse tout mon être.

Je grimpe au plafond et braille ma vie sous l’effet de ces sensations inconnues et déjantées. Je suis transportée dans un univers parallèle où je suis consumée par une sexualité dévorante et par les appétits intarissables de ma libido; dans un espace nébuleux où le sentiment de jouissance que me procurent les coïts s’étend à l’infini; dans une dimension inexplorée où mes envies deviennent foisonnantes; dans un monde où je permets à mon corps de frémir d’une manière jusque-là inconnue pour évacuer un stress qu’il ne savait même pas réprimer.

J’adore baiser mais depuis que j’ai tenté l’expérience avec Marie-Jeanne, je m’autorise à explorer mes fantasmes les plus fous. Avec elle, je me retrouve en terrain inconnu, mais j’ai pris goût à l’aventure. Je recherche désormais un plaisir inhumain car je suis devenue une créature sauvage qui ne cherche qu’à combler sa faim et son besoin vital de plaisir. Je compte planer et baiser, jusqu’à l’épuisement de mon âme.

.

.

Commentaires

Elle F.
Out of all the things I could have chosen to explore, I picked the pleasures of the flesh to the great displeasure of my peers...

    Vivre Libre ou Mourir !

    Previous article

    Maybe I should just stop turning

    Next article

    10 Comments

    Leave a reply

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

    #ReteBranche : Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la lettre Ayibopost