ÉCONOMIEPOLITIQUESOCIÉTÉ

Le Forum Économique a essentiellement une mission politique

0

 Le Forum économique du secteur privé a été créé pour unifier la voix, trop souvent discordante, de la classe d’affaires sur la réalité sociopolitique et économique d’Haïti. Actuellement, les membres du forum s’entredéchirent sur la décision à prendre en rapport à la conjoncture du pays. Coup de projecteur sur les membres de cette entité et sur sa mission réelle

Après plus de 15 jours perdus, marqués de protestations, d’attaques, de scènes de pillages et d’incendie contre des entreprises, la communauté d’affaires en Haïti peine encore à unifier leur voix sur la crise qui sévit dans le pays depuis près de deux semaines. Le coordonnateur démissionnaire du forum Jean Bernard Craan, contacté pour une entrevue, n’a pas réagi sur le sujet. Les profonds désaccords entre partisans et opposants du pouvoir économique ont poussé l’entrepreneur Craan à démissionner de son poste.

Lire aussi: Assassinats, démission, exil forcé… petit panorama du destin des chefs d’États haïtiens

Créé en juillet 2009, le forum économique du secteur privé s’est fixé « l’objectif d’offrir à l’État, la communauté internationale et à l’ensemble de la société haïtienne, une vision positive et moderne de développement national basée sur la promotion d’investissements privés générateurs de croissance, de création d’emplois et de prospérité durables au bénéfice de tous les Haïtiens ».

Lors des moments de revendications populaires ou de crise politique aiguë, le forum économique fait le plaidoyer à travers ses positions pour la relance de l’économie. Ces décisions portent la voix d’une communauté qui regroupe des associations et des entreprises évoluant en Haïti.

Contexte de création

« Le forum économique est un regroupement de chambres de commerce nationales et de grandes entreprises », relate l’économiste Etzer Émile. Le contexte de création de cette entité a été marqué par la difficulté de regrouper tous les entrepreneurs lors des débats sur la vie nationale.

Fort de ce constat, « le secteur privé entendait créer une structure centrale qui regroupe une bonne partie des chambres de commerce et de grandes entreprises du pays », renchérit Matthias Pierre qui a travaillé comme assistant-trésorier à la Chambre américaine de commerce (AMCHAM) de 2009 à 2012.

Une mission essentiellement politique

Les informations disponibles sur le site web de l’institution précisent que sa mission consiste, entre autres, à élargir la classe moyenne haïtienne à travers la multiplication des entreprises.

Matthias Pierre, également ancien vice-président de la Chambre de commerce et d’industrie de l’Ouest en 2009, estime que la mission définit sur le site du forum est un simple discours.

La communauté d’affaires n’a jamais entrepris d’activités réelles visant à renforcer ou encourager la création d’entreprises dans le pays. Mathias Pierre

« Le forum économique est une entité essentiellement politique. Les activités du forum, depuis sa naissance consistent en la prise de positions dans les décisions et discussions politiques qui affectent l’économie nationale », dit-il précisant que parfois cette entité se positionne par rapport au point de vue des ambassades.

Du coup, la communauté d’affaires n’a jamais entrepris d’activités réelles visant à renforcer ou encourager la création d’entreprises dans le pays. « Le forum, à ce que je sache, a toujours eu une mission politique. On entend parler du forum à chaque fois qu’il y a une crise politique ou à chaque fois qu’il faut prendre des positions par rapport à l’International », déduit Matthias Pierre.

Une coalition d’associations et d’entreprises

Sept associations sont regroupées autour du forum : la Chambre de commerce et d’industrie d’Haïti (CCIH), l’association des industries d’Haïti (ADIH), American Chamber of commerce (AMCHAM) ; la Chambre franco-haïtienne de commerce et d’industrie (CFHCI), l’Association maritime d’Haïti (AMARH); l’association professionnelle des banques (APB) et l’Association touristique d’Haïti (ATH).

Sept entreprises sont aussi membres du forum : Groupe Coles, Groupe SOGEBANK, Cimenterie nationale d’Haïti (CINA), Les moulins d’Haïti, Comme Il Faut, UNIBANK et DEKA GROUP. Les déclarations de Mathias Pierre portent à croire que ces entreprises ont payé 15, 000 dollars américains pour intégrer le forum.

Lire aussi: Se pa kriz la sèlman ki fè w paka jwenn legim achte !

Un comité exécutif composé des représentants de chaque membre dirige le forum. Les tâches sont réparties comme suit : Frantz Bernard Craan, coordonnateur du forum économique (CCIH), actuellement démissionnaire ; Georges B. Sassime, coordonnateur adjoint (ADIH) ; Régine René Labrousse, secrétaire (AMCHAM), Gregory Brandt, trésorier (AMARH). Les autres membres de ce comité sont Édouard Baussan, Claudy Pierre Louis, Béatrice Nadal Mevs, Stephan Coles, Carl Braun, Pierre François Jean Dany, Raynold et Eddy Deeb.

L’économiste Etzer Émile révèle que la UNIBANK et le Groupe Coles ont laissé le forum. Néanmoins, cette information n’est pas confirmée sur le site web de l’institution.

Un forum économique différent de la chambre de commerce nationale

La seule Chambre de commerce reconnue par la loi haïtienne du 18 juin 1964 est la Chambre de commerce et d’industrie d’Haïti (CCIH). Selon cette loi, cette structure regroupe les commerçants et les industriels du pays.

En 2009, le statut du CCIH a été modifié pour favoriser l’intégration des entrepreneurs sur toute l’étendue du territoire. « À cet effet, l’on a eu les Chambres de commerce départementales dont l’ensemble se regroupait autour de la Chambre de commerce nationale, nouvelle entité de la Chambre de commerce et d’industrie d’Haïti », rapporte Mathias Pierre.

La seule Chambre de commerce reconnue par la loi haïtienne du 18 juin 1964 est la Chambre de commerce et d’industrie d’Haïti (CCIH).

Contrairement à la mission politique du forum économique du secteur privé, les Chambres de commerce sur le territoire ont eu beaucoup d’activités de renforcement d’entreprises.

D’autres Chambres de commerce liées à des Ambassades existent en Haïti. On peut citer, entre autres, la Chambre franco-haïtienne de commerce et d’industrie (CFHCI) liée à l’ambassade de France et l’American Chamber of commerce (AMCHAM) attachée à l’ambassade américaine.

Commentaires

Emmanuel Moïse Yves
Journaliste à AyiboPost. Étudiant en communication sociale. Je pratique le journalisme pour le rendre utile à la communauté.

    Assassinats, démission, exil forcé… petit panorama du destin des chefs d’États haïtiens

    Previous article

    OPINYON: Men pouki rezon anpil atis ayisyen refize pran pozisyon sou kriz la !

    Next article

    Comments

    Comments are closed.

    #ReteBranche : Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la lettre Ayibopost