CULTURESOCIÉTÉ

Écrire ? Bien plus qu’une passion !

0

Je me trouvais sur la cour de ma faculté en train de coller des affiches annonçant le nouveau numéro D’INTERMED – notre journal étudiant – ainsi que “Drama chez les blouses blanches”, le feuilleton que j’avais spécialement écrit pour les étudiants de Notre Dame, quand une jeune fille de la première année vint me poser ces questions :

«  Tu es Milady n’est-ce pas  ?

J’ai lu tes textes sur Ayibopost. Comment arrives-tu à étudier la médecine et écrire en parallèle ? Es-tu passionnée à ce point par l’écriture ? “

Son interrogation me fit sourire et je me contentai de lui répondre par une autre :

 ” Pourquoi cela t’intéresse-t-il autant ? Serais-tu intéressée à rejoindre notre journal ? “

Sa moue contrite me confirma mon impression : je me retrouvais face à mon double, celle que j’avais été 5 ans plus tôt, quand jeune novice du monde de la médecine, je me demandais s’il serait possible de concilier deux parties intrinsèques de ma personnalité : l’amour de la littérature et des sciences.
Avec application je lui fis comprendre que ce n’est pas parce que nous sommes des apprentis médecins et que la profession d’Hippocrate est très exigeante que nous devrions cloisonner notre esprit à des bouquins d’anatomie et de physiologie, sans prendre part à la culture du monde, sans exploiter les autres talents que nous possédons ; qu’il était primordial d’être un excellent médecin tout en étant cultivé et raffiné ! Croyez-moi, il n’y a rien de pire que d’être à table avec des gens qui ne peuvent prendre part à aucune conversation qui ne fasse pas partie de leur domaine !
C’est pour cela que je m’étais donnée pour mission en intégrant le journal de ma faculté d’inspirer les étudiants à produire des textes non seulement scientifiques, mais aussi à caractère social, exploitant leurs talents pour la photographie, les caricatures , ou même la critique littéraire, afin de laisser aux générations posthumes un certain bagage culturel.
Le monde universitaire devrait être un lieu de partage où des idées innovatrices, des données de recherches devraient non seulement servir à la population estudiantine, mais aussi à notre société. Dans un pays comme le nôtre où l’esprit de médiocrité prime, il est impératif d’avoir une communauté étudiante pensante !
Je dis souvent que la littérature pour moi est bien plus qu’une passion, mais ma signature !  La marque que je veux laisser dans une société où des jeunes manquent de repères, où la majorité des adultes font le contraire de ce qu’ils nous enseignent. Je ne veux point être une puriste du domaine littéraire avec de grands mots, en suivant une école bien précise. Je veux tout simplement écrire des textes qui non seulement renseignent sur le domaine médical, mais reflètent certaines réalités de notre quotidien. J’aimerais que mes lecteurs en me lisant se disent : ” oui, j’ai vécu cela ” ou encore ” c’est vrai, j’ai connu quelqu’un comme ça “. Et, en étant la coordonnatrice d’un journal, je peux non seulement poursuivre cet objectif, mais aussi inspirer les autres à laisser leur propre marque en développant leurs potentiels. Il n’y a pas plus belle sensation au monde que celle de partir à la poursuite de ses rêves, de vivre ses passions, de réaliser et de participer à des projets qui seront bénéfiques à plus d’un.
Ainsi, chers lecteurs, je vous laisse sur ces mots : continuer de lire et de penser. Encouragez les jeunes auteurs qui se trouvent autour de vous ; ceux de ayibopost , ceux de intermed-undh.weebly.com et bien d’autres blogueurs. Si vous avez une passion quelconque, exploitez-la et laissez à votre tour votre marque dans cette société. Inspirez les autres par ce qui vous tient vraiment à cœur ! Chantez ! Lisez ! Écrivez ! Dansez ! Créez des entreprises ! Faites du tourisme local ou mondial ! Soyez cultivés; Soyez des humanistes; Soyez vous- mêmes !

Milady Auguste

Commentaires

Milady Auguste
Étudiante en médecine, patriote , passionnée d'art , d'histoire et de littérature , j'ai une personnalité très polyvalente qui se manifeste à travers mes écrits . Grande observatrice j'utilise ma plume et les mots pour peindre tout ce qui m'entoure. Si vous croisez un jour une jeune femme qui vous observe avec de grands yeux ayant à portée de main son IPad ou son portable et qui affiche un sourire énigmatique ou malicieux , vous saurez que c'est moi ! ;)

    L’indignation improductive

    Previous article

    Une perspective peu reluisante

    Next article

    Comments

    Comments are closed.

    #ReteBranche : Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la lettre Ayibopost