AYIBOFANM

Contente-toi de me satisfaire!

0

J’ai souffert. J’ai connu beaucoup de dĂ©boires amoureux et j’ai souvent confondu le sexe avec l’amour. Aujourd’hui, je me mĂ©fie. Je ne mĂ©lange pas les sentiments et les affaires. Le sexe n’est qu’une simple transaction de plaisir. Un contrat entre des partenaires qui s’échangent un service. Je baise pour baiser. J’établis les règles d’entrĂ©e de jeu: “on baise et tu fous le camp”. Je n’ai que faire de promesses en l’air, je surveille toujours mes arrières et je protège mon cĹ“ur. Je ne l’abandonnerai plus aux mains d’individus qui ne sont mĂŞme pas dignes de poser leur regard sur lui.

Je n’ai pas peur d’aimer, loin de là. Je n’ai tout simplement pas de temps à perdre avec les jeux puérils conçus pour donner l’accès à mon entrejambe. J’ai compris la règle du jeu et aujourd’hui je suis l’actionnaire majoritaire de l’entreprise. Je signe souvent de gros contrats et les parties impliquées sont toujours satisfaites de la transaction: moi, je pars libérée de mes frustrations et mes partenaires défaits de leur trop-plein de libido.

.Contentes-toi-safaire

.

J’attends donc de pied ferme tous ceux qui se croient obligés de m’offrir des fleurs, de me raconter de belles paroles ou de me promettre le monde pour m’avoir dans leur lit. Essayez d’atteindre mon cœur et je vous poignarderai sans ciller. Je lui suis fidèle et je le protègerai de n’importe quel investisseur qui cherchera à lui tordre les boyaux. J’adore avoir entre mes jambes les verges viriles qui peuvent faire vibrer toutes les cordes de mes entrailles mais je reste toujours à l’affut des partenaires mal intentionnés.

Ne vous méprenez pas. Je ne suis pas une désespérée qui n’a pas su trouver son prince charmant. Je mène le jeu et j’en tire toujours le maximum de profit. Le sexe, c’est ma thérapie, mon antidépresseur, ma drogue. C’est le verre de vin que je savoure pour me détendre après une longue journée. Néanmoins, je suis une femme bien imbue de la valeur de son cœur et qui ne laissera personne le piétiner.

Alors, en attendant que je rencontre mon bras droit, quelqu’un qui soit digne de faire la route avec moi, je ne me prive pas. Je me laisse entièrement aller aux plaisirs Ă©rotiques et aux nouvelles expĂ©riences charnelles…

 

.

.

69

 

Commentaires

Elle F.
Out of all the things I could have chosen to explore, I picked the pleasures of the flesh to the great displeasure of my peers...

    Comments

    Comments are closed.