CULTURESOCIÉTÉ

Carolyn Desert est notre nouvelle Miss Haïti

0

Un discours aux couleurs féministes, un sourire chaleureux, un corps qui semble avoir été dessiné pour le mannequinat, des cheveux naturels, une coupe à la garçonne… Carolyn Desert représente toutes ces jeunes femmes qui veulent se défaire de cette beauté occidentale en rompant avec des habitudes et une culture qui se sont établies sur des générations de femmes haïtiennes (ou juste noires).

L’acceptation de ses cheveux crépus symbolise l’acceptation de ses racines et le rejet du modèle de beauté occidental, idéal non-adapté à la typologie raciale de la grande majorité des femmes haïtiennes. Ses retrouvailles avec la langue Kreyòl prouvent que ce combat “néo-négritude” est aussi social.

L’impact de Carolyn Desert dans sa communauté ne se limite pas à la publication de statuts enrobés de positivité sur Facebook, Instagram ou Twitter comme le fait souvent ma génération des milléniaux. Elle est aussi passée à l’action. Elle a depuis à peu près un an ouvert un restaurant, à Pétion-Ville, Aztec. Un restaurant de cuisine mexicaine qui jusqu’à présent connaît un beau succès. En plus d’être entrepreuneure, Carolyn rafle la couronne forte d’une expérience de plusieurs années dans le mannequinat.

Elle semble donc avoir tout le package pour conquérir le monde et surtout pour inspirer les jeunes filles haïtiennes de toutes classes sociales. En novembre Haiti sera bien représentée. Nous supportons Carolyn et sommes sûrs qu’elle nous rendra fiers.

Nous vous invitons à écouter Carolyn Desert s’exprimer dans cette vidéo filmée dans le cadre du concours Miss Haïti 2014:

Commentaires

Jétry Dumont
Directeur Général | Co-fondateur | J'aime me considérer rationnel et mesuré avec une vision semi-ouverte du monde. J'ai un baccalauréat en finance. Je m'intéresse au Barça, à la politique, à l'entrepreneuriat et à la philosophie.

Kisa ki kreyolofoni?

Article Precedent

En finir avec l’infériorité numérique

Article Suivant

Comments

Comments are closed.

#ReteBranche : Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la lettre Ayibopost