POLITIQUE

Un autre regard sur la bourde de Jude Celestin

0

Au final, Jude Célestin vient de prouver que nous sommes plusieurs – intellectuels y compris – à être dépourvus du sens de la nuance en Haïti. Entre les lignes, la plupart de nous ne savent pas lire; à demi-mot aussi ne veulent et ne peuvent rien saisir. Trop rapides à fustiger, trop prédisposés à chicaner, et surtout trop habiles à ridiculiser, avec ces gens le superficiel finit toujours par obstruer la voie à l’essentiel.

Admettons que le personnage en question lors du débat disait faux. Supposons que sa vision de faire former des médecins en deux (2) ans était réellement utopique. Supposons qu’il était en train de divaguer, qu’il était en train de nous mentir ou de nous « bluffer ». Cela voudrait-il dire pour autant que c’est un imbécile ? Si oui, il peut s’assurer qu’il n’est pas le seul. Car nombreux d’entre nous qui le condamnent à cœur joie, une fois en deuxième année à l’université, cela dit sans diplôme et sans expériences, se complaisent (ou se complaisaient) à usurper le titre de politologue, de diplomate, d’avocat, d’économiste, d’agronome, d’ingénieur, d’informaticien, etc. Aussi, combien d’étudiants en médecine se font passer pour des docteurs alors qu’ils ne sont qu’en quatrième année? Combien de postulants à l’Ecole Nationale de Police se croient être des policiers alors qu’ils ne sont même pas encore gradués ?

Dans cette confusion la plus délirante, dans ce tohu-bohu le plus dérangeant, Jude Célestin malgré tout s’est défendu. Mais à bien regarder, ce fut beaucoup plus contre Wikipédia que contre ses détracteurs. Bien que déjà les observateurs les plus lucides et les commentateurs les plus sages étaient convaincus qu’il faisait allusion soit à des agents de santé ou soit à des médecins aux pieds nus; dans la foulée du débat, hors du panel, il s’est expliqué et a fait ressortir la nuance qui existe entre Médecin et Docteur en médecine.

D’aucuns diront que tout cela c’est de « la bobine », et qu’il a réellement voulu nous rouler dans la farine. Libre à eux. La perception après tout est que tous nos candidats jouent au théâtre, et que le débat en soi n’était qu’une des pièces. Peut-être que c’est vrai. Mais quel politicien dans ce bas-monde, qu’il soit bon ou mauvais, grand ou mesquin, n’est pas fabulateur, dramaturge et comédien? Partout ailleurs, ils sont tous des acteurs. Le seul ennui, c’est lorsque dans les scènes désastreuses il y a un peuple  croupissant dans la crasse et dans la misère, qui exposé à tous les risques et à tous les menaces, au lieu de se sentir indigné en guise de réaction se transforme en humoriste. C’est lorsqu’il y a un peuple qui étant conscient de sa mauvaise situation, pense que tout ironiser à la vite changera sûrement la donne.

Ricardo Germain

Commentaires

Ricardo Germain
Ricardo Germain, connu également sous le pseudonyme L’Homme A la Plume Rouge, est né un 4 décembre à Port-au-Prince et a effectué des études en Sciences Politiques et Relations Internationales. Après avoir travaillé sous contrat à terme à Anselme’s Acounting Services, au MTPTC, puis à Solutions S.A, il offre actuellement son service à une institution regalienne de l'Etat. Pour qui veut rentrer en contact avec lui, ces adresses sont donc disponibles: ge.ricardo@live.com / ge.ricardo3@gmail.com - ou sur Twitter au compte de @Ricardo_Germain.

    Les fesses de F…

    Previous article

    Milieu rural haïtien : « Si ce n’était pas la solidarité…»

    Next article