AYIBOSPORTEN UNESPORT

Roger Federer : plus vieux, plus fort ! 

0

Roger Federer vient de remporter son 3ème titre de l’année, après sa nette victoire (6-3, 6-4) face à Rafael Nadal au Masters 1000 de Miami. Vainqueur également de l’Open d’Australie et du Masters 1000 d’Indian Wells, à la grande surprise générale, Federer a emporté avec lui les 3 principaux titres de la saison : un triplé inédit qu’il n’a pas réussi depuis 2006. Il a du même coup grimpé à la 4e place mondiale du classement ATP, alors qu’avant de débuter cette année, il était 17ème mondial (chose qui ne lui était pas arrivé depuis 2002).

Vieillissant et gêné par des blessures chroniques, personne n’attendait le Suisse à un tel niveau, surtout après avoir passé 6 mois en dehors du circuit. Avant de gagner son 18e tournoi majeur au début de l’année à Melbourne, Federer n’avait remporté de compétition majeure depuis près de 5 ans, son dernier titre remontait à juillet 2012 à Wimbledon, sur sa surface favorite, le gazon. Durant cette période de cinq (5) ans, il n’a jamais été aussi vulnérable que depuis ses années juniors ; seulement 3 finales de Grand Chelem disputées, aucun titre de Masters Cup remporté. Si Federer gardait encore la grâce, la classe, la finesse, et la technique qui séduisaient les amoureux du tennis, il n’était plus le redoutable joueur qui punissait ses adversaires avec ses amortis au filet, son coup droit depuis le fond de court, ses services en demi-volée, etc. Le déclin était évident ! Chaque défaite était de trop, les questions sur une probable retraite se multipliaient, les pronostics ne le voyaient pas revenir à son meilleur niveau. Le génie n’a qu’un siècle finalement !

Roger Federer, de son côté, n’a pas voulu abandonner. Il a amélioré son hygiène de vie déjà saine pour rester en bonne santé, il a embauché un nouveau coach : Ivan Ljubicic qui lui a permis de modifier son style de jeu, et surtout son approche en attaque. À 35 ans, Roger Federer ne pouvait plus subir les échanges, les matches marathons étaient à éviter ! Du coup, le Suisse est devenu plus agressif dans son jeu, il attaque les ballons aussitôt que ces derniers rebondissent au sol pour contrôler le rythme du match, il joue plus fréquemment au filet pour réduire la durée des échanges et rester frais tout au long de la rencontre, après un jeu durant son service, il ne prend presque pas de pause pour ne pas laisser respirer son adversaire qu’il met constamment sous pression. L’objectif pour Roger Federer était de jouer vite et de façon précise. Et le plus dur : mixer l’agressivité à l’élégance pour accoucher un jeu presqu’indéfendable !

Le changement a été vite remarqué sur les différents courts en 2017. Federer est en train de réaliser son meilleur début de saison depuis 11 ans. Il a remporté l’Open d’Australie puis il a enchaîné avec les Masters 1000 Indian Wells et Miami où il a eu à chaque fois à affronter l’adversaire le plus redoutable de sa carrière, sa bête noire : Rafael Nadal. Un joueur qu’il semble désormais maîtriser, car le péché mignon face au Majorquin était son revers à une main, un peu trop faible. Mais il a travaillé dur comme un forçat sur son geste, et le fruit est visible, des études ont montré que son revers avait gagné 10km/h. Maintenant, contre Nadal, c’est Federer qui agresse, c’est lui qui fait le jeu (à témoigner les 3 victoires en 2017), alors qu’avant, c’était l’inverse (23-11 en faveur de l’Espagnol). Federer a remporté 5 sets de suite et il a gagné 4 rencontres d’affilée (une première dans leur rivalité). La métamorphose du jeu de Roger Federer lui a permis de reprendre les balles de Nadal aussi vite qu’il ne les a jamais pris avant, pendant que Nadal a beaucoup moins de temps de réagir comme jamais avant.

Alors qu’on s’apprêtait à vivre le début de la retraite de Roger Federer, le Suisse a retrouvé une nouvelle jeunesse. Sa victoire à l’Open d’Australie à 35 ans, est un exploit réalisé une seule fois, avant lui, dans l’histoire du Tennis. Plus agressif que jamais, mais conscient de son âge, il ne veut pourtant pas abuser sa fraîcheur, il a déjà annoncé une pause jusqu’à Roland-Garros (2e Grand Chelem de l’année). Actuel #4 du classement ATP, Federer peut décrocher un autre record de vieillesse au cours de cette année : celui du joueur le plus âgé à être #1 mondial !

Paul Junior Prudent 

Commentaires

Paul Junior PRUDENT
Je suis diplômé en Droit et étudiant en Communication Sociale. Je suis un amoureux fou du sport, passionné de la lecture et de l’écriture. Journaliste et commentateur sportif, j’anime l’émission Sportmania sur Radio Ibo.

Etre une jeune femme de la classe moyenne en Haïti

Previous article

Ma dernière carte…

Next article

Comments

Comments are closed.

#ReteBranche : Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la lettre Ayibopost