EN UNEFREE WRITINGSOCIÉTÉ

Jungle déclarée (suite)

0

Je me suis rendue compte le 18 mai dernier (ironiquement) que dans mon précédant texte sur les beautés de la conduite automobile en Haïti (Jungle Déclarée), j’avais omis (grave erreur de ma part, veuillez m’en excuser) un personnage assez énervant et traumatisant, provoquant en moi une révolte sans pareille. Avant d’entrer d’emblée dans le vif du sujet, je vous résume les autres « têtes pensantes » des rues:

  1. Les chauffards (catégorie générale)
  2. les chauffeurs de camionnettes (pour les non-habitués, transports publics)
  3. les motards
  4. les plaques « Officielles »
  5. les « Ti-Joel »
  6. les bus
  7. les super piétons
  8. les tout-permis

Maintenant que le rappel est fait, venons-en au fait: les camions ou plutôt de manière générale les fameux poids lourds. Cette catégorie constitue une plaie béante pour toute personne assez courageuse ou folle pour prendre le volant. Mais vraiment!

Cette engeance mériterait d’être enfermée tout bonnement pour entrave à la vie publique. Ils se pointent n’importe comment dans n’importe quelle rue, à n’importe quel carrefour, se foutant pas mal de qui ou quoi pourrait se trouver sur le passage. Usage à outrance du klaxon, ignorance totale de toutes les règles de conduite, absence générale de manière, et en plus ils vous font des signes comme s’ils essayaient de se débarrasser de mouches gênantes.

Pendant qu’on y est, faisons un recul et passons un peu en revue le fameux personnage #4 plus haut mentionné.

Je me suis posée une question dernièrement et je suis presque certaine de ne pas être la seule. Existe-t-il un recrutement particulier pour ces énergumènes? Quand on rencontre ces altesses sérénissimes aux vitres teintées, on aurait tendance à se demander s’il est inscrit dans l’annonce: personnes sans principes, bourrues, faisant fi des moindres normes de politesse, ne sachant reconnaître l’emplacement des freins dans un véhicule, toujours pressées et prêtes à tout, gonflées à bloc dans leur superbe, et à même de s’égosiller sans gêne, sans retenue et sans aucune logique, donnant des leçons sur les « attitudes » à avoir au volant?

Vraiment ce serait une question urgente à poser.

J’admets volontiers avoir rencontré quelques rares perles d’humanité (mais rares, vraiment RARES) se retrouvant, situation oblige, dans ce groupe #4. Ce n’est d’ailleurs que par rapport à ces perles rares que j’ose croire (ou plutôt espérer) qu’un changement est encore possible. Mais bon… Ce ne sera pas pour bientôt!

Imaginez un peu le scénario. Vous arrivez à un carrefour et en personne logique, vous ralentissez avant de vous engager, à temps tout de même pour constater qu’un fou tente de se glisser en faisant marche-arrière en plein milieu d’un embouteillage en heure de pointe. Et là, sortant de nulle part, sa majesté, véhicule entièrement noire s’amuse à vous casser les oreilles avec son alarme parce que c’est à vous, oui VOUS de reculer pour la laisser passer. Pas au mec faisant l’idiot là, surtout pas! Mais vous! Pour couronner le tout, son digne représentant paré des caractéristiques de l’annonce faite en bonne et due forme (je tiens à rester polie là), vous hurle à plein poumons que vous auriez dû vous incliner respectueusement, faire marche-arrière sans prendre le temps de remarquer qu’un autre de ses semblables vous bloquait la fameuse marche-arrière réclamée. Beau tableau, n’est-ce pas?

Si vous ne l’aviez pas encore deviné, je vous le dis: je suis aussi agacée, sinon plus, que lors de la rédaction du premier texte. Mais bon! Je ne fais de tort qu’à ma santé, direz-vous. Alors bonne chance à vous dans cette jungle! Et lorsque vous rencontrerez pareil phénomène, ne dites surtout pas qu’on ne vous avait pas prévenu!

Shedlie P. Montfort

Commentaires

Haïti : Cette résilience qui tue !

Previous article

Ce sauveur que le Brésil attend !

Next article

Comments

Comments are closed.

#ReteBranche : Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la lettre Ayibopost