SOCIÉTÉ

Il n’y a aucun cas connu d’Ebola en Haïti

0

Une rumeur circulant sur Twitter ce 17 octobre fait croire qu’une dame, malade d’Ebola, aurait été détenue à l’aéroport Toussaint Louverture. C’est une fausse nouvelle confirment pour Ayibopost des sources bien informées

Le père de la nation fut assassiné un 17 octobre. Les Haïtiens en font aujourd’hui la commémoration avec en toile de fond, une sévère crise politique, sociale et économique. La date serait encore plus macabre si en plus elle signifiait, comme le veut une rumeur démarrée sur Twitter, l’introduction du virus Ebola dans le pays.

Fort heureusement, il ne s’agit que d’une rumeur. Aucun cas connu d’Ebola n’est enregistré en Haïti rapportent à Ayibopost des sources auprès du Ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP) et des autorités sanitaires étrangères dans le pays. Contactée, la compagnie Jet Blue n’a pas non plus relevé d’incidents sanitaires particuliers sur ses vols en Haïti.

D’après nos informations, la personne en cause vient du Congo et aurait effectivement été mis à l’écart à l’aéroport Toussaint Louverture. Il s’agit d’un protocole normal pour les gens ayant voyagé dans un pays ayant l’Ebola. Les autorités sanitaires ont « checké » la personne et l’ont ensuite relâchée.

Le Tweet en ayant démarré la rumeur provient d’un compte Twitter attribué à Yvenert F Joseph, journaliste et Consultant en Communication.

Dans une entrevue donnée à la radio et transférée à Ayibopost par un responsable de communication au sein du MSPP, le directeur de l’institution Lauré Adrien affirme catégoriquement qu’il n’y a pas de cas d’Ebola introduit dans le pays ni à Port-au-Prince ni ailleurs. « Si c’était le cas, il ne s’agirait pas d’une information qu’on aurait pu cacher. »

Le MSPP devrait incessamment sortir une note de presse sur la question.

C’est quoi Ebola ? 

Ebola apparaît pour la première fois en Afrique en 1976. Appelée aussi fièvre hémorragique, la maladie est souvent mortelle chez l’homme. Son virus se transmet aux humains à partir des animaux sauvages et se propage ensuite dans les populations par transmission interhumaine selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Selon l’organisation internationale, la flambée qui a sévit en 2014-2016 en Afrique de l’Ouest fut la plus importante et la plus complexe depuis la découverte du virus en 1976. Elle a produit plus de cas et de décès que toutes les précédentes flambées réunies.

Ebola au Congo

Selon le Centre pour le contrôle des maladies aux États-Unis (CDC), le ministère de la Santé de la République démocratique du Congo (RDC) a signalé une épidémie de maladie à virus Ebola dans la province du Nord-Kivu le 1er août 2018.

Il s’agit de la 10e et plus importante épidémie d’Ebola en RDC, et de la deuxième plus grande épidémie de la maladie jamais enregistrée depuis la découverte du virus en RDC en 1976. Selon des chiffres du gouvernement, 2,000 personnes sont décédées dans l’est du pays depuis le début de l’épidémie.

D’où vient exactement la rumeur ?

Vers 11 h ce matin, le journaliste Yvenert F. Joseph publie sur sa page Twitter : Ebola est en Haïti.

S’en suivra un second Tweet mentionnant le nom d’une passagère en quarantaine à l’aéroport Toussaint Louverture et le vol JetBlue #935.

Dans des échanges WhatsApp avec Ayibopost, le consultant en communication dit avoir parlé à la direction générale de l’aéroport Toussaint Louverture. La nature de ces échanges n’est pas publique. Il n’est pas clair si le journaliste a contacté les autorités sanitaires nationales avant de diffuser la rumeur.

Commentaires

Widlore Merancourt

Que signifie le rituel vodou qui commence certaines manifestations ?

Previous article

30 répétitions du mot «système» et autres bizarreries dans la conférence de Jovenel Moïse

Next article

Comments

Comments are closed.

#ReteBranche : Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la lettre Ayibopost