ÉCONOMIEEN UNE

Il faut un secteur financier plus proactif pour développer Haïti

0

Dans le cadre du Sommet International sur la Finance nous avons rencontré Olivier Barrau, PDG de la Banque de l’Union Haïtienne. M. Barrau s’est penché sur le thème principal du sommet: “comment financer l’immobilier ?”. Mais nous avons aussi discuté sur le rôle que doit jouer les banques commerciales dans le développement d’Haïti, la responsabilité sociale du secteur privé haïtien et sa vision personnelle sur l’avenir d’Haïti.

D’après M. Barrau il a eu en effet des avancées intéressantes dans le secteur financier qui facilitent l’accès au financement à l’immobilier. Cependant l’ancien PDG de la Alternative Insurrance Company (AIC) pense que le secteur doit faire beaucoup plus d’effort. D’après lui, la majeure partie de la classe moyenne qui a été affectée par le séisme, ressent encore les chocs financiers. Il faudrait donc des produits financiers qui aideraient ces gens à construire ou reconstruire. M. Barrau reste convaincu qu’il y a encore un grand déficit en offre de logement en Haïti et le secteur financier doit aider à le combler.

Sur le rôle de des banques commerciales dans le développement d’Haïti, M. Barrau pense que le secteur financier doit être beaucoup plus proactif. Avec plus de transparence et de bonne gouvernance, M. Barrau croit que le secteur privé et l’Etat haïtien pourront s’engager ensemble dans de grands projets de partenariats public-privé.

Sur la responsabilité sociale des entreprises haïtiennes, M. Barrau pense que le secteur privé doit promouvoir un espace de dialogue avec la société civile et le secteur politique.

Cette entrevue a été réalisée dans le cadre du Sommet International sur la Finance.

Commentaires

Ayibopost
La rédaction de Ayibopost

    Comments

    Comments are closed.