SOCIÉTÉ

En plein tremblement de terre, le centre national de transfusion ne reçoit pas de don de sang après 6h PM

0

À cause de l’insécurité le centre national de transfusion sanguine ne peut fonctionner le soir. 

Même en période de tremblement de terre, le Centre national de transfusion sanguine ne peut pas recevoir de don de sang jusqu’à 6h PM. Selon Dr Ernsa Noël, directeur du Programme national de sécurité transfusionnelle, les donneurs viennent généralement durant la journée. «À cause de la situation sécuritaire du pays, nous ne pouvons pas garder une infirmière jusqu’à 7 heures du soir alors que nous savons que personne ne va venir au centre”.

Pourtant Mike Hala Joly et son époux Léopold Chereenfant s’y sont rendus hier. Depuis quelque temps, le couple se donne pour habitude de poser ce geste citoyen pour aider des gens qui sont dans le besoin.

« Quand nous avons appris que plusieurs personnes ont été blessées dans le tremblement de terre, témoigne Joly, nous avons planifié une visite cet après-midi au centre de Turgeau ».

Quand elle est arrivée au département de la transfusion sanguine au bâtiment de la Digicel, Mike H. Joly n’a trouvé aucune personne sur place pour recevoir son don de sang.  Il était 6h 20 minutes mais la dame pensait qu’il y avait une urgence.

« À cette heure, je sais qu’on ne fait pas de prélèvement mais dans une situation d’urgence, je pensais qu’il serait possible, continue Joly. Il y avait seulement du personnel sur place pour remettre les pochettes de sang mais pas pour en prendre. Quatre autres donneurs étaient présents. Nous sommes restés pendant quinze minutes. Finalement, on nous a demandé de revenir demain matin », témoigne-t-elle.

Le bilan des pertes en vie humaine augmente progressivement depuis le passage du séisme qui a ravagé le grand Sud du pays. Pour l’heure, les autorités ont fait état de 724 morts.

AyiboPost a contacté la Croix-Rouge haïtienne pour savoir pourquoi en période d’urgence, le service de transfusion sanguine ne fonctionne pas. Selon Guito Jean Pierre, directeur de l’institution, des entités décentralisées de l’institution qu’il dirige sont sur place pour secourir les victimes dans le Grand Sud.

Jean Pierre signale que depuis 2018, la Croix rouge ne se verse plus dans le service de la transfusion sanguine en Haïti. « Si vous avez besoin d’une information relative à la transfusion sanguine, vous devez contacter le Ministère de la Santé publique et de la Population. Cependant nous continuons à encourager les citoyens à faire don de leur sang », précise Guito Jean Pierre.

Toute une démarche

Bassiany Louis-Robert, membre de protection civile dont le numéro de téléphone figure sur le site du centre national de transfusion sanguine affirme que le don de sang doit être administré dans de bonnes conditions. « Il y a toute une procédure à respecter », avance Louis Robert qui dit qu’il gère les urgences à la protection civile.

Selon Louis-Robert, la procédure du don de sang comprend, entre autres, que le donneur remplisse un formulaire, que l’on analyse son sang. Même ce qu’il va manger doit être pris en compte. La personne doit être sous contrôle selon celui qui affirme qu’il fait la promotion du don de sang pour le centre.

Dr Ernsa Noël a pour sa part informé que le programme national de transfusion sanguine du MSPP a augmenté l’effectif de son personnel. Le ministère a lancé une campagne de don de sang pour pouvoir assister les victimes du séisme. «Il y a des jeunes sur place pour accompagner les donneurs durant toute la journée. Venez faire le don de votre de sang, nous vous attendons. Vous allez passer moins de temps que d’habitude.»

En revanche, aussi longtemps que la situation sécuritaire du pays sera maintenue telle qu’elle est, Dr Ernsa Noël ne peut pas assurer que le  le service de don de sang fonctionnera la nuit.

Commentaires

Laura Louis
Laura Louis est journaliste à Ayibopost depuis 2018. Elle a été lauréate du Prix Jeune Journaliste en Haïti en 2019. Elle a remporté l'édition 2021 du Prix Philippe Chaffanjon. Actuellement, Laura Louis est étudiante finissante en Service social à La Faculté des Sciences Humaines de l'Université d'État d'Haïti.

Comments

Comments are closed.