EN UNESCIENCE & TECHNOLOGYSOCIÉTÉ

Des scientifiques haïtiens en phase de sauver le Petit Mil

0

 

En plus des ravages de l’ouragan Mathieu, les cultivateurs de petit mil subissent les effets dévastateurs d’un parasite appelé puceron jaune qui freine son développement de la céréale. Des plantations entières sont détruites à travers le pays. Les pertes sont estimées de 60 à 70% au niveau de la production nationale. Plusieurs pays dont Haïti ont été touchés par les ravages du « melanaphis », nom scientifique du parasite. Il est d’origine nord-américaine.

Cette attaque a des répercussions directes sur les 300,000 planteurs qui dépendent du petit mil. En plus des agriculteurs, toute l’industrie de transformation du sorgho est lourdement affectée.

Et dans cette situation désastreuse, le laboratoire CHIBAS a apporté une lueur d’espoir. Les scientifiques ont créé une variété résistante au parasite. Cette variété a été obtenue en croisant des variétés adaptées en Haïti avec des variétés d’origine Éthiopienne. La semence de la variété résistante devrait être distribuée aux planteurs au courant de l’année 2017.

Regardez ci-dessus notre reportage complet sur la situation du petit mil dans le pays.

Commentaires

Mon ras-le-bol de la situation du pays

Article Precedent

Envisager 2017 dans le climat d’insécurité actuelle !

Article Suivant

Comments

Comments are closed.

#ReteBranche : Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la lettre Ayibopost