SOCIÉTÉ

Ces pratiques courantes détruisent vos dents. Stop !

0

Avoir des dents blanches, c’est bien. Mais pas à n’importe quel prix. Des spécialistes analysent au prisme de la science quelques recommandations courantes

Juliana Pierre, 24 ans, raconte avoir subi le traitement dentaire au charbon à plusieurs reprises durant son enfance. Je me rappelle, dit-elle tout sourire, que ma grand-mère m’a mise entre ses jambes pour nettoyer mes dents avec la substance noire. « Je ne sais pourtant pas si cela aboutit aux effets escomptés, mais quant à ma grande mère elle était sûre que mes dents sont devenues plus saines », relate-t-elle. Cette jeune fille dit avoir grandi à Anse-à-veau, sa ville natale.

En milieu rural, on recourt à ce procédé pour un sain nettoyage des dents. Dans certaines localités, on mélange la cendre du charbon brûlé au jus de citron puis on l’applique sur les dents pour les blanchir.

Selon Marie Jocelyn, une cultivatrice qui vit dans la localité de Saint Jean du Sud, cette méthode est pure et parfaite pour rendre les dents blanches et brillantes. « À côté du charbon noir, on utilise aussi un mélange de citron et de la cendre ; et parfois, on ajoute simplement du bicarbonate au dentifrice avant le brossage », raconte Marie Jocelyn. « De nos jours, ces procédés ne sont plus utilisés comme avant », regrette-t-elle.

On se sert des dents plusieurs fois par jour. Bien qu’elles participent à l’esthétique du visage, leur fonction première est la mastication. Les dents facilitent la prédigestion, première étape de la digestion.

Pour bien protéger les dents, l’hygiène bucco-dentaire qui constitue un ensemble de pratiques de propreté des dents est fortement recommandée. « Toutefois, certaines pratiques sont néfastes et peuvent, du coup, déminéraliser ou augmenter la sensibilité des dents », avertit le chirurgien-dentiste Lesly Joseph Day.

Le souci du blanchiment

La dent se forme successivement de plusieurs couches. La partie visible correspond à la couronne et elle est recouverte d’une couche d’émail. Le point de jonction entre la gencive et la dent constitue le sillon gingival qui est parfois le lieu de prédilection du tartre dentaire.

Aussi, il y a la dentine qui est responsable de la coloration jaune ; la pulpe dentaire perçue comme le nerf de la dent est source de fortes douleurs lorsqu’elle est atteinte. La dernière partie est la racine qui fixe la dent à la gencive.

« L’émail dentaire est un tissu fortement minéralisé », précise le chirurgien-dentiste qui ajoute que son indice de dureté est plus élevé que l’acier. Lorsque l’émail est bien calcifié, il laisse entrevoir la couleur jaune clair de la dentine comparable à de l’ivoire.

Certains individus ne tolérant pas la couleur jaune pâle de leur dent. Ils tentent à tout prix d’agir sur l’émail pour atténuer sa couleur naturelle ou même la blanchir. En Haïti, les procédés traditionnels sont divers. Beaucoup d’individus, affirme le médecin, sollicitent des soins cliniques pour tenter de blanchir leurs dents.

Même les stars hollywoodiennes recourent à diverses méthodes pour blanchir ou corriger leurs défauts dentaires afin de gagner un « beau » sourire.

La pratique et ses dérives

« Je n’ai pas encore rencontré un patient présentant des problèmes liés au blanchiment des dents par le charbon de bois », fait savoir le médecin qui dit ignorer si la dent devient effectivement plus blanche après l’opération.

Selon Lesly Joseph Day, l’acide que renferme le citron lorsqu’il est mélangé à la cendre possède la capacité de déminéraliser la dent. « La technique de blanchiment consiste à déminéraliser la dent », affirme le chirurgien-dentiste qui traîne derrière lui une dizaine d’années d’expérience.

Hormis la couleur blanche et la brillance des dents, les méthodes utilisées pour blanchir les dents laissent certaines fois des effets non voulus. En agissant sur l’émail, les dents risquent de perdre une bonne partie du pourcentage de leur dureté et de leur sensibilité. Dans certains cas, explique-t-il, le patient risque la carie dentaire. Selon les données de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), près 2,4 milliards de personnes souffrent de caries des dents définitives à l’échelle mondiale.

« L’émail est une couche protectrice qui protège les dents contre les agressions de stimulus externe », explique Lesly Joseph Day titulaire d’une chaire en économie de la santé à la faculté d’odontologie de l’Université d’État d’Haïti. « Lorsque cette barrière est attaquée, les dents sont donc vulnérables et deviennent sensibles au froid, au chaud, au sucré, au salé et aux agents pathogènes (microbes, bactéries) au niveau de la bouche », prévient-il.

Les agents pathogènes : un danger

La bouche est comme un écosystème. Elle renferme d’abord une partie organique qui se compose de débris alimentaires et des agents pathogènes (microbes, bactéries) puis d’une partie inorganique formée grosso modo des structures dentaires.

Selon le médecin, la colonisation de la bouche par des agents pathogènes se fait à partir du sixième jour après la naissance. Ces agents transforment les débris alimentaires en acides qui attaquent directement la dent. « La dent se déminéralise là où il y a des fossettes et des sillons, c’est-à-dire dans les espaces vides situés à la surface. Les acides formés commencent à former des cavités dans ces espaces », dit le médecin qui est aussi membre du Collège international des dentistes (International College of Dentists).

« Au départ, c’est indolore, puisque cela se forme au niveau de l’émail qui n’a ni vie ni terminaisons nerveuses. Mais lorsque cela progresse pour aller entre l’émail et la pulpe dentaire, une certaine sensibilité commence à se ressentir lors de la mastication. »

Des cas importants

« Même lorsque les gens ont des tartres dentaires, ils veulent se faire blanchir », constate le médecin. En effet, la méthode clinique et les procédés divers utilisés ne peuvent que pâlir la couleur jaunâtre de la dent pendant une période donnée.

Le tartre se constitue à partir des plaques dentaires. Ces derniers forment un dépôt gélatineux créé à partir de débris alimentaires et des agents pathogènes rencontrés au niveau de la bouche. Généralement, la plaque dentaire apparait de longues heures après le repas. Elle se manifeste par des corps rugueux qui peut être identifié avec la langue sur la paroi externe des dents. Après avoir été calcifiée, la plaque dentaire devient dure et se transforme en dépôt de tartre qui peut seulement être enlevé après opération.

« Il est donc recommandé, avec ou sans la pâte dentifrice, de se brosser au moins deux fois par jour pour pouvoir éliminer les bactéries et les plaques dentaires », conseille le médecin qui encourage les gens à voir un dentiste au moins une fois par an.

Commentaires

Emmanuel Moïse Yves
Journaliste à AyiboPost. Étudiant en communication sociale. Je pratique le journalisme pour le rendre utile à la communauté.

« Haïti est-il un État de droit ? » Les aspirants avocats haïtiens invités à débattre.

Previous article

Que font les maris des prostituées quand celles-ci travaillent? Ils expliquent.

Next article

Comments

Comments are closed.

#ReteBranche : Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la lettre Ayibopost