CULTUREFREE WRITING

Vive les vacances!!!!

0

Traditionnellement, le mois de juin marque le début de l’été. Cette saison coïncide généralement avec la période des grandes vacances. Ainsi, il est de coutume de dire, à tort ou (à raison ?) : les vacances d’été. C’est aussi l’époque des graduations. Depuis l’année dernière elles sont interdites par le Ministère de l’Education Nationale et de la Formation professionnelle, toutefois, depuis des decennies, les bals de graduations ont alimenté les périodes postscolaires. Elles marquent ainsi la fin d’une année financièrement calamiteuse pour la majorité des parents des enfants en Haïti. Attendues pour leurs tournées estivales, les formations musicales (Compas) apprécient tout particulièrement cette période de l’année. C’est le moment, pour certaines villes de province, d’accueillir leurs filles et leurs fils qui évoluent à Port-au-Prince ou dans d’autres métropoles. Si certains profitent de l’occasion pour se rendre à l’étranger, d’autres font le chemin inverse. Les entreprises s’activent pour augmenter leurs chiffres d’affaires en testant de nouveaux produits. Les médias varient leur programmation. Les professionnels prennent leur congé. Le pays se détend. Il se repose. La saison des fêtes commence. Chacun à sa manière, suivant ses valeurs et traditions, fait de l’été un moment inoubliable.

La pĂ©riode estivale rime bien avec le sport. Les grandes manifestations sportives ont lieu en Ă©tĂ©. Si l’on excepte les Jeux Olympiques d’Hiver ou la Coupe du Monde 2022, le sport vit ses grandes passions en Ă©tĂ©. Pour des raisons climatiques, le mondial 2022 qui sera organisĂ© au Qatar, ne pourra pas se tenir en Ă©tĂ©. Exceptionnellement, la FIFA a dĂ©cidĂ© d’avancer la compĂ©tition en DĂ©cembre. Donc, quand ils joueront le tournoi, les joueurs ne seront pas en vacances. Les supporters non plus. En attendant, cette pĂ©riode d’exception, le monde du sport vit normalement. La Copa America Centenario a vu le Chilie s’imposer, une fois de plus par l’Argentine. Les larmes de Messi ont Ă©tĂ© les images fortes de cette finale. Higuain qui a maladroitement manquĂ© un but “tout fait” a argentĂ© les vacances de son capitaine qu’on prĂ©voyait d’or. Mais, LĂ©o ne s’est pas laissĂ© faire, il a prĂ©fĂ©rĂ© prendre congĂ© de l’Albiceleste. Vu Ă  Ibiza, il a apparu heureux aux cĂ´tĂ©s de sa dulcinĂ©e. Ce dernier a beau changĂ© de look et de coupe, il n’a pas pu remporter la coupe. Pour Ă©viter ce choc culturel, peut-ĂŞtre qu’il devrait penser Ă  passer ses vacances en Argentine. Qui sait? La solution est, peut-ĂŞtre lĂ . La Coupe d’Europe a consacrĂ© le triomphe du Portugal sur la France. DonnĂ©s favoris, les Bleus ont butĂ© sur un Rui Patricio, en feu. BlessĂ©, Ronaldo n’a pas pu disputer l’ntĂ©gralitĂ© de la rencontre. Sur le dos d’Eder, il a conquis un titre majeur pour son pays. Plus qu’un pas de gĂ©ant dans la lĂ©gende, il file Ă  grand pas vers un quatrième ballon d’or. A cause de sa blessure, il ne devrait retrouver les terrains pas avant mi-aoĂ»t. CR7 peut exulter, ses vacances ne font que commencer. La NBA a un nouveau champion : les Cavaliers de Cleveland. La Franchise de l’Ohio, guidĂ©e par l’élu a brisĂ© le signe indien. HantĂ©s par une malĂ©diction vieille de 52 ans, les habitants de Cleveland pourront partir tranquillement en vacances, cette annĂ©e. Contrairement, aux annĂ©es prĂ©cĂ©dentes oĂą le goĂ»t habituel de la dĂ©faite avait ruinĂ© leurs vacances. Pour digĂ©rer tout cela, Lebron James (l’élu) a dĂ©cidĂ© de faire l’impasse sur les Jeux Olympiques de Rio, en aoĂ»t prochain. The King a voulu prolonger ses vacances. A Rio, oĂą la fièvre Zika a promis de gâcher une partie de la fĂŞte, les vacanciers commencent, malgrĂ© tout, Ă  poser leurs valises. Impatients de dĂ©couvrir les vertus des plages brĂ©siliennes et d’apprĂ©cier les prouesses de leurs athlètes prĂ©fĂ©rĂ©s, ils se prĂ©parent aussi Ă  composer avec un climat politique assez dĂ©lĂ©tère. Ils espèrent, au moins, que les protagonistes de la crise iront en vacances… feront une trĂŞve… prolongeront leurs vacances. Et, leur laisseront le champ libre pour profiter de l’évènement. En grand amant de plaisir et de manifestations populaires, Neymar, obligĂ© de choisir entre la Copa America et les JO (Ă  domicile), a prĂ©fĂ©rĂ© la deuxième option. En vacances aux Etats-Unis, la star catalane semble en profiter grandement. Assez dĂ©tendu, il a Ă©tĂ© filmĂ© aux cĂ´tĂ©s de Justin Bieber et de Serena Williams, notamment. Plus malins que ses autres coĂ©quipiers de la Seleção, il a su anticiper ses vacances. Alors que ses coĂ©quipiers se faisaient, bĂŞtement, mais injustement, Ă©liminer par le PĂ©rou, il a Ă©tĂ© surpris en train de profiter pleinement de ses vacances. Il n’en avait cure: il est en vacances, tout de mĂŞme. Quoique tardivement, ces derniers, ont *provoquĂ©* leur Ă©limination pour le rejoindre en si bonne compagnie. On ne le leur en voudra pas (sauf Dunga) et surtout pas Ă  Tite. Car, les vacances sont faites pour s’amuser.

En Haïti, les écoles ont, pour la plupart, fermé leurs portes. Les examens de la neuvième année fondamentale se sont déroulés sans grands incidents. Ceux du Baccalauréat également. Certaines universités ont réalisé leurs épreuves finales. Les députés ont rouvert la nouvelle session parlementaire, ils étaient en vacances. La fin du mandat du Président Privert depuis juin continue à mettre le pays dans une situation assez particulière. Certains parlementaires évoquent une vacance présidentielle pour expliquer l’état de désinvestiture du chef de l’Etat. Son voyage au Panama a été contesté. Mais quoi de mieux que le Panama pour un Président en vacances, en fin de mandat. Ce paradis ne devrait lui être refusé. Espérant qu’il s’éloignerait des « Papers » et que son « chapeau » ne tombera pas à l’eau, le pays ne devrait pas s’inquiéter. Au nom de la liberté de circulation, on ne devrait pas pouvoir lui coller une interdiction de départ. Après tout, n’est-il pas en vacances ?

Le mois de juillet devrait marquer la fin de l’exercice fiscal et le dĂ©but des vacances judiciaires. De la PrĂ©sidence Ă  la Justice passant par le Parlement (chambre de des dĂ©putĂ©s), le pays est en « mode vacances ». Bien mĂ©ritĂ©es, ces vacances viennent couronner une annĂ©e assez mouvementĂ©e oĂą les trois pouvoirs de l’Etat auront expĂ©rimentĂ© beaucoup d’”absurditĂ©s”. Incertains quant Ă  l’obtention de leurs moyennes, ils partent en vacances. La population se rĂ©jouit de pouvoir enfin, partager ses inquiĂ©tudes avec ses, très insoucieux, dirigeants. Elle s’empresse de corriger leurs cahiers… de les sanctionner, et les remettre Ă  leurs parents, sachant qu’ils ont peu de chance d’ĂŞtre admis ailleurs.

Parallèlement, les candidats à la présidence ont dû prématurément interrompre leurs vacances. Forcés par le Conseil électoral provisoire ou par leur malhonnêteté consciente, ils ont décidé de reprendre du service. Ce vide présidentiel doit être comblé. D’autant que la séance en Assemblée Nationale qui devrait confirmer ou infirmer le Président Privert à son poste a été ajournée. Les candidats aux épreuves du bac, élèves et étudiants, auraient bien fait de s’habituer à ce vocable. Car, tous ne réussiront pas au premier coup. A coup sûr, certains seront ajournés dans le meilleur des cas d’échec. Donc, ils devront malheureusement raccourcir leurs vacances pour se préparer à de nouvelles évaluations. Avec ou sans une nouvelle commission, ils devront revérifier leurs connaissances pour tenter d’augmenter leurs notes. Ils n’auront pas le choix, s’ils veulent s’éviter des surprises désagréables à la reprise. Le MENFP n’hésitera pas à annuler les examens: les candidats/fantômes sont prévenus. D’ailleurs, des milliers d’élèves de Terminal (Philo) auront la très mauvaise surprise de ne pas recevoir leurs fiches. Car, ils n’ont pas été retrouvés sur les registres scolaires. Les manifestations ne serviront à rien. Le CEP (certificat d’étude primaire) n’existe plus. En tout et partout, le Ministère est disposé à faire obstacle aux fraudes académiques.

Les vacances seront donc animĂ©es par les campagnes prĂ©sidentielles. La commission europĂ©enne est rentrĂ©e chez elle. Peut-ĂŞtre qu’elle nous reviendra après l’Euro. On ne pouvait pas leur demander de rater ça, quand mĂŞme. En cas de retour, elle n’aura certainement pas l’appui de ses alliĂ©s britanniques. Par rĂ©fĂ©rendum, la Grande Bretagne s’est retirĂ©e de la zone Euro. En fait, elle a pris des vacances europĂ©ennes. Elle a Ă©tĂ© rejointe par l’Irlande du Nord, l’Eire, l’Angleterre et le Pays de Galles, tous Ă©liminĂ©s de l’Euro. L’Allemagne, l’Espagne, la France, le Portugal, l’Italie, la Belgique, unis comme jamais, n’ont pas hĂ©sitĂ© Ă  les envoyer en vacances. Seuls les Gallois, auront fait face Ă  une petite rĂ©sistance. Et comme Ă  chaque fois, ce sont les Britanniques qui perdent.

Les vacances ont bien commencĂ©. Elles nous font dĂ©jĂ  vibrer, nous rĂ©servent bien des surprises. On en jouit, en dĂ©pit de la pollution politique qui plane sur le pays. De toute façon, on s’en fout des politiques. Quoiqu’il advienne, elles ne nous gâcheront pas la fĂŞte. Ils ne ruineront pas nos vacances. *« Weeee! It’s summer time»*…

Vive les vacances !

Nathan Laguerre

Consultez la vidéo ci-dessous pour un résumé en musique de ce texte 🙂

Commentaires

Nathan Laguerre
Nathan Laguerre est avocat au Barreau de P-au-P. Il adore le football.

    Comments

    Comments are closed.