CULTURESOCIÉTÉ

Quel message suis-je en train de recevoir ?

0

Nous voyons beaucoup de choses au cinéma et à la télé. En fait, certains diraient même que nous avons vu et vécu beaucoup plus à l’écran que dans la vraie vie. Le cinéma nous permet de voir et de vivre ce qui nous est  inaccessible, ou tout bonnement ce qui n’existe pas. Le cinéma nous façonne en quelque sorte, a différents degrés selon l’individu. Beaucoup a été dit au cinéma; peu de sujets n’ont pas été abordés ; qu’ils soient positifs  ou négatifs. L’un des sujets, qui nous est régulièrement servi, et qui revient beaucoup dans les productions cinématographiques est : l’homosexualité.

Il n’y a pas si longtemps de cela (enfin  pour les vieux…), rares étaient les films et les séries TV dans lesquels il y avait une scène ou deux hommes ou deux femmes s’embrassaient. Aux USA, Dans les années trente il était même interdit de faire référence à l’homosexualité. Ce n’est que soixante ans plus tard, en 1991, qu’on verra le premier baiser homosexuel dans une série TV, « L.A. Law ».

Les temps ont bien changé depuis. Pratiquement, aujourd’hui, toutes les séries font une quelconque publicité pour les couples homosexuels, ou encore le «mariage pour tous». Les films que nous regardons sont remplis de personnages gays, de scenario gays, de références gays, et mêmes de scènes de rapports sexuels gays. Le truc c’est que…. est-ce qu’on s’en rend compte ?

Lorsqu’on regarde une série ou un film, on le fait pour diverses raisons : Un scenario qui nous captive, un personnage que nous apprécions, la qualité audiovisuelle, etc. etc…Mais est ce qu’on s’arrête à ces «détails» ? J’ai remarqué que dans beaucoup de séries, subtilement, on intègre un ou plusieurs personnages gays dans l’histoire mais aussi dans notre esprit.

Très souvent, si la série ou le film est adapté d’une œuvre qui, à l’origine, n’avait pas de personnages homosexuels, on « transforme » le personnage, qui devient gay à l’écran ; D’autres fois, le personnage gay est un pilier central de l’histoire ; impossible de ne pas l’aimer si on aime le scenario. D’autant plus, il ne se limite pas à sa sexualité, n’est-ce pas ? Il n’est pas que gay, il a des qualités qui naturellement attirent le téléspectateur. C’est le cas d’Horacio dans Diablo ou plus récemment Jamal dans Empire. La série commence normalement, mais on intègre le/les personnages gays au fil de l’histoire. C’est aussi le cas de « Person of Interest », dans lequel on a commencé à intégrer les gays au milieu de la saison 2. Et que dire de Arrow, oú on a découvert  que Sarah Lance était gay qu’à la troisième saison ? Les exemples s’empilent : L’un des jumeaux dans Teen Wolf, dans Dr House, Desperate Housewives, Supernatural, True Blood, etc. etc….

Mais en quoi est-ce si grave ? Certains diront qu’en fait, la télévision ne peut pas changer notre perception de l’homosexualité en Haïti et ne peut pas nous influencer. Que nous serons toujours contre. Mais faisons un petit exercice. Essayons de nous visualiser, il y’a cinq, six ans de cela. Si on vous avait demandé ce que vous pensiez de l’homosexualité au cinéma, il y a de grande chance que vous répondiez  être franchement contre. Mais maintenant, que dites-vous ? « Je n’ai rien contre les homosexuels, ils ont le droit de vivre leur vie, du moment qu’ils ne me demandent pas en mariage ou qu’ils me draguent, on peut vivre ensemble. » Si on vous disait que dans cinq ans, vous seriez en train de regarder des homosexuels dans leurs ébats sur votre écran et que vous voudriez voir un autre épisode, qu’auriez-vous répondu ? Si maintenant, on vous demandait quel sera le seuil de notre homo- tolérance en 2020, seriez-vous honnêtement capable de dire qu’on restera comme on l’est maintenant ?

Pas d’influence, disiez-vous ? Sans nous en rendre compte, ce que nous voyons dans les medias, est en train de nous changer.

La prochaine fois que vous allumez votre téléviseur, votre ordinateur portable, votre tablette numérique pour regarder votre show préféré, posez-vous cette question : Quel genre de message suis-je en train de recevoir ?

Germain Presley

Commentaires

Haïti : Impossible de développer sans décentraliser

Article Precedent

Comprendre le « déterminisme du mauvais départ » en Haïti

Article Suivant

Comments

Comments are closed.

#ReteBranche : Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la lettre Ayibopost