EN UNEFREE WRITING

Petit, tu veux devenir quoi quand tu seras grand ?

0

Député tu dis ?

Alors, ne les regarde pas se battre au parlement. La violence ne fait pas de toi un homme, elle te rabaisse et te transforme en une bête sauvage incapable de communiquer. Grandis et apprends autrement des autres. Ceux qui sont là, ils n’ont rien à te donner. Si un jour, tu te trouves dans une impasse et que tu dois tout faire basculer rien que pour rester ; va-t’en ! Sinon tu seras comme eux, aujourd’hui. Ne les regarde pas lors des défilés carnavalesques. Désolé, ils t’apporteront des femmes nues et la sottise de leurs langages. Ne les écoute pas à la radio. Ils ne font que baver pour ce qu’ils gagnent. Va plus loin que ce regard, plus loin que leurs propos mensongers, Petit.

Président ?

Tu as raison, ce n’est pas un métier ! Tu es petit, mais tu réfléchis bien. Oui, tu peux voyager comme tu veux et pour rien. Mentir à la radio, à la télé ou dans les journaux. Eh bien, tous, on les appelle « PRESSE ». Il te faut plus qu’un mandat pour être président, mon petit. Ceux que tu as vus sont des présidents, mais pas des hommes. Avant d’être président ou ministre ou quoi que ce soit d’autre, sois un homme et surtout assure-toi d’avoir une idée précise de ta mission afin de ne pas monter là où il faut descendre ou le contraire…

Ambassadeur ?

Wow. Tu dois beaucoup travailler. Oh ! oui, j’ai oublié. Il est ambassadeur de la culture. Mais tu n’es pas lui et ne regarde surtout pas ceux qui l’ont mis à cette hauteur. Regarde derrière toi. Tu vois ces gens ? Ces lakous ? Ces chanteurs traditionnels ? Ces groupes de danses ? Ces musiciens de Konpa, Racine ? Ces artistes ? Tu aimes notre cuisine ? Moi aussi d’ailleurs. Tu vois ces peintres ? Ces écrivains ? Tu vois ce festival ? Cette manifestation littéraire qui continue sa route depuis vingt-deux ans ? Tu vois ces gens qui travaillent sans relâche dans le théâtre, la poésie, les spectacles ? Tu vois ces hougans, ces prêtres, moines, pasteurs ? Ces habits ? Ces objets qui ornent nos musées ?

Oui, petit, tu as raison. C’est beaucoup, beaucoup de porter et de promouvoir un tel héritage. Ce n’est pas lui qui est si grand. Ce sont ceux qui l’ont porté à ce niveau qui sont si minuscules. D’un avocat ignorant, c’est la robe qu’on salue. Ne les regarde pas. Ils ne méritent pas ton regard. Ne méritent pas tes oreilles. Ne les écoute pas petit. Ils ne pensent pas à toi. Tu n’es et tu ne seras jamais rien pour eux.

Partir ? Non, tu es le lendemain de cette situation. Notre unique espoir. Ils te détruisent et nous, jeunes, te regardons sans rien faire. Lis. Sors de cette boule infernale pour trouver ton chemin et surtout inverser les choses.

Sois tout simplement heureux et ne les suis pas.

On continuera cette conversation demain petit, le jour de ton anniversaire. Tu auras dix ans demain.

François Nedje Jacques

Commentaires

Murmures sur l’essentiel…

Previous article

Bienvenue en Haiti!

Next article

Comments

Comments are closed.

#ReteBranche : Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la lettre Ayibopost