CULTURE

Michael Brun : « La musique haïtienne doit conquérir le monde »

0

Il y a deux jours, Michael Brun, sortait son premier album, Lokal. Echanges avec l’artiste qui veut propulser le son haïtien dans les arènes mondiales.

Pour reprendre Michael Brun, Lakou est une offrande haïtienne au monde. Une quinzaine d’artistes différents se partagent les neuf titres du premier opus du DJ de 27 ans. Des noms d’ici dont Eddy Francois, Baky ou Kanis. Et des stars d’ailleurs comme Major Lazer, Arcade Fire, Mr Eazi ou Adekunle Gold.

Le disque est un labyrinthe de couleurs et de « vibes ». Coralie Herard pose sa voix sur l’indémodable Peze Kafe. BelO dit son amour pour Èda. Ann ale et Pa pale embrassent respectivement le rara des rues et l’afrotrap. On déniche des sonorités ancestrales dans Vodou Seremoni ou l’ambiance dansante du compas dirèk avec Kale (Ooh La La).

Ayibopost a échangé avec l’artiste pour mieux saisir le sens du projet. Pour plus de clarté, l’entrevue réalisée en anglais a été traduite, condensée et éditée.

Une mosaïque de différends sons et cultures d’Haiti

Michael Brun : Lokal est mon premier album, le premier sur lequel j’ai travaillé. C’est une mosaïque de tous les différends sons et cultures d’Haiti que j’adore personnellement et que j’ai voulu partager avec le monde.

 

« Des artistes qui m’inspirent ! »

Le lien entre ces artistes est qu’ils représentent leurs pays. Ils font un art fantastique et de la bonne musique. Ce sont des gens qui m’inspirent et que j’admire.

« Je voulais raconter des histoires »

C’était honnêtement très amusant. Je n’ai pas vraiment pensé au processus. Je savais que je voulais raconter des histoires et j’adore comment chaque personne raconte sa propre histoire. Je voulais vraiment travailler avec eux [les artistes] pour m’assurer qu’ils aient l’opportunité d’être eux-mêmes. La musique vient de ça.

Kanis et J. Perry participent à la tournée BAYO avec Michael Brun. Image: Michael Brun

« Le moment est venu pour la musique haïtienne de conquérir le monde »

Je pense que la musique et le son haïtiens sont si uniques et si peu exploités que les gens ne savent pas vraiment, l’audience mondiale ne sait pas vraiment ce que c’est. C’est excitant et aussi une opportunité d’être partout. Les gens sont toujours en quête de la prochaine vague. J’ai voulu prendre avantage de ça et en même temps avoir une fondation de sorte que ça dure. La musique qu’on crée est intemporel. Sachant que la musique latine et l’afrobeat sont si populaires, je pense que le moment est venu pour la musique haïtienne de conquérir le monde.

Je pense que c’était très cool d’avoir ces importants artistes internationaux comme Major Lazer, Arcade Fire, Mr Eazi, Adekunle Gold. Ça montre que le niveau de l’album et sa qualité n’est pas différent de celui de n’importe qui dans le monde. J’ai vraiment voulu faire quelque chose qui allait rester. Faire en sorte que la musique haïtienne prenne le podium mondial et atteint tout le monde. J’ai pas voulu que l’album soit pour un type de gens, j’ai fait un album pour le monde.

On a la responsabilité pour s’assurer que le pays aille dans la bonne direction

Nouvo Generasyon est une réinterprétation de « nouvelle génération » que mon père et groupe Skandal ont fait. Je pense qu’il est important pour les jeunes du pays d’avoir une voix. Parce que le pays sera entre leurs mains dans le futur. En prenant des responsabilités, vous pouvez faire beaucoup. C’est un rappel qu’on a la responsabilité pour s’assurer que le pays aille dans la bonne direction.

Un artwork pour montrer les différents « vibes » et « feelings » d’Haiti

L’artwork de l’album est signé Timoza. C’est une mosaïque de l’ile d’Haiti composée de photos provenant de notre tournée, de vidéos de chansons, et des photos de Timoza. C’est la vie dans le pays. C’est censé montrer les différents « vibes » et « feelings » d’Haiti.

 

Je travaille déjà sur le prochain album

Je vais faire beaucoup de promotion pour l’album. Je vais faire des shows et prendrai part à des spectacles importants. On va jouer à New York pour la première fois. On travaille sur la tournée Bayo pour l’année prochaine. Beaucoup de choses excitantes [sont en attente]. De plus, je travaille déjà sur le prochain album. On ne s’arrête jamais !

Photo prise lors de la tournée BAYO aux Etats-Unis en 2019. Image : Michael Brun

L’album est sur Youtube, Soundcloud et Spotify. Allez l’écouter !

J’ai essayé de disposer l’album partout. Il est sur Spotify, Youtube mais aussi Soundcloud. Je veux seulement que les gens écoutent le projet. Donc, s’il vous plait, allez l’écouter, merci pour le support, je l’apprécie beaucoup. J’espère que vous apprendrez quelque chose de nouveau, quelque chose que vous ne saviez pas avant.

Commentaires

Widlore Merancourt

Pourquoi les fonctionnaires ne peuvent pas vivre de leur pension en Haïti ?

Article précédent

GOLD CUP 2019: Les Grenadiers peuvent remporter la compétition !

Article suivant

Commentaires

Comments are closed.

#ReteBranche : Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la lettre Ayibopost