POLITIQUE

Le juge qui a constaté le corps de Jovenel Moïse subit des menaces. Il s’est mis à couvert.

0

« Des numéros inconnus m’appellent pour me menacer », confirme-t-il à AyiboPost

Carl Henry Destin s’est transporté à la résidence du président de la République, Jovenel Moïse, à 10 h du matin, ce mercredi 7 juillet, pour constater le corps du président, troué par douze impacts visibles de projectiles. « Depuis le jour même après le constat, j’ai reçu des menaces », déclare-t-il à AyiboPost, ce 9 juillet 2021.

Des rumeurs circulant sur internet ont fait croire qu’il serait blessé par balles lors d’une attaque. Ce sont de fausses informations. « Jusqu’à date je suis là, en pleine forme », assure le magistrat qui s’est mis à couvert pour se protéger.

Commentaires

Widlore Mérancourt
Éditeur en chef d'Ayibopost. Consultant média. Amateur de philosophie. Grand curieux des nouvelles façons d'exercer le journalisme. Grand curieux, tout simplement.

Comments

Comments are closed.