CULTURE

Le Comité rectifie et se retire…

0

Les membres du Comité de Miss Haïti 2014 ont souhaité donner leur version des faits. Ce qui suit constitue leur réponse au message publié dimanche par Carolyn Désert, Miss Haïti 2014, sur sa page Facebook:

Note à la presse, le 4 novembre 2014 – pour diffusion immédiate.

Le Comité de Miss Haïti 2014, un comité mixte, a travaillé avec diligence pour apporter son support aux candidates et assurer la transparence dans toutes ses actions. Les membres du Comité ont offert leur expertise et leur temps bénévolement. Nous avons organisé cet évènement en premier lieu pour notre pays et dans un second temps pour les candidates. Le but était d’offrir à Haïti une plateforme pour une visibilité positive. Arrivé à ce point, il est impératif que le Comité 2014 expose les réalités auxquelles il fait face depuis le début du casting jusqu’à la compétition finale. Ce qui suit est un synopsis des événements qui suscitent la controverse rendue publique dans les médias :

Le 6 septembre, jour du concours

Certaines candidates sont contactées par Anedie Azael Doura (détentrice partenaire de la franchise MISS MONDE pour Haïti) et Chris Puesan (détenteur dominicain des franchises Miss Monde, Miss International, Miss Supranational pour Haïti) pour participer à une rencontre sans l’accord du Comité. 

Les autres candidates ayant eu bruit de cela quelques heures avant le spectacle en prennent ombrage en croyant que Chris Puesan et Anedie Doura agissaient en tant que membres du Comité. Ceci fut la première entorse aux règles fixées par le Comité. Un comportement jugé inacceptable.

Pendant la délibération du jury, dans une salle mise à leur disposition, Anedie avec un préjugé palpable demande au jury de « faire attention en choisissant les gagnantes, car un pays comme le Japon va défavoriser une personne de couleur ou rasée ». Le choc a été immédiat chez les membres du jury qui se sentirent insultés. Choqué, Philippe Dodard s’exclama : « Nous sommes un pays noir, et notre représentation ne peut être basée sur des critères tels que la couleur de peau ou le type de cheveux ». Encore un comportement inacceptable. 

Carolyn reçoit une Spark en cadeau, mais jugeant cette voiture trop petite, elle décide de faire un « upgrade ». Il est évident que ceci ne peut être à la charge du Comité. Voici la raison pour laquelle la voiture ne lui a pas été livrée à ce jour.


Tout de suite après la compétition, Chris Puesan a pris la liberté de changer l’ordre des gagnantes sur la page Facebook de Miss Haïti. Il lui a été demandé de les remettre dans l’ordre dans lequel le jury les avait choisies. Au lieu de ce faire, il préfère bloquer tous les membres du Comité qui étaient administrateurs du site. A ce moment, le Comité fait paraître une note de presse stipulant que Chris est désormais le seul en charge du compte Facebook. IMMEDIATEMENT LE COMITE A JUGE BON D’ECRIRE UNE LETTRE A MISS WORLD ORGANISATION. Pour leur faire part du comportement de Chris Puesan et s’indigner contre une telle liberté prise avec les décisions du jury. À date, nous n’avons reçu aucune réponse. 

Suite au changement posté par Chris Puesan, Rose Cathelyn Paul et Christie Desir ont eu une altercation verbale très enflammée dans les studios de Radio 1. Le Comité a ensuite rencontré Rose Cathlyne et Christie pour désapprouver leur conduite jugée indigne de représentantes de notre pays. Rose Cathelyne a cru, à tort, que le Comité était responsable de ces changements, étant donné qu’Anedie avait annoncé à Christie que c’était elle qui irait à Miss International. Rose Cathelyne se met alors dans tous ses états et s’indigne par voie de presse.

Cette seule attitude aurait pu justifier leur disqualification, mais, encore une fois, prenant acte d’une manipulation extérieure, nous les avons simplement réprimandées pour leur permettre de poursuivre leur rêve.

6 octobre 2014

Le 6 octobre, le Comité reçoit un e-mail d’Anedie suggérant que Carolyn participe à Miss Reina Hispano America avant de se rendre à Miss World. Le Comité accepte seulement sous la garantie écrite d‘Anedie qui stipulait : « Nous aurons besoin seulement du billet et certains matériels promotionnels ainsi que le costume national (si quelqu’un pouvait demander à Madeline Ledan ou Maelle Figaro). Chris et moi nous nous occupons de tout le reste (robes, accessoires et maquillage). Nous pouvons envoyer Carolyn en Bolivie avec les 500$, elle remettra l’argent en Bolivie. J‘ai besoin d’une réponse urgente pour préparer le nécessaire »

Suite à cela, AVIS RENT A CAR offre de financer les $500 que l’on demande pour son billet d’avion. Quelques jours plus tard nous avons su qu’il fallait rajouter $135, ce qu’AVIS a encore une fois pris en charge.

Le 16 octobre, à notre grande surprise nous recevons une liste de tous les articles dont Carolyn aurait besoin, alors qu’elle doit partir le 20. Cette liste a été envoyée par Chris Puesan à Anedie Azael Doura, qui nous l’a fait parvenir. Nous avons demandé à Carolyn de nous rencontrer immédiatement à PALMS le lendemain et lorsque nous lui avons demandé si tout était en règle pour son départ tel que promis par Anedie et Chris, c’est à ce moment qu’elle nous a fait savoir que personne ne lui avait rien donné et qu’elle était en train de se débrouiller toute seule. Le Comité lui remet alors $600 pour les frais urgents.

Quel ne fut notre étonnement le lendemain matin de voir que Carolyn organisait une levée de fonds pour son départ alors qu’elle avait été prévenue que le Comité prenait en charge son départ à Miss World. Elle nous a avoué avoir fait cela avec l’aide d’Anedie Azael Doura. Nous avons exigé qu’elle interrompe cette levée de fonds et qu’en aucun cas elle n’utilise cet argent.

Le 18 était un jour férié. Le 19, puisqu’Anedie et Chris n’avaient encore rien fait parvenir à Carolyn, nous nous sommes mises en quatre pour qu’elle ait tout ce dont elle aurait besoin (mallettes, robes, accessoires, etc.). Carolyn est partie prête le 20 octobre pour la Bolivie.

Carolyn mentionne le problème de bagages supplémentaires. Heureusement que la ligne aérienne a pu l’accommoder et l’a même mise en classe Affaires. De Bolivie, elle a fait remarquer que le même problème surgirait, au retour. Nous avons contacté la ligne aérienne qui nous a fait savoir que malheureusement ce problème ne pouvait être résolu qu’au port d’embarquement. En sachant que Carolyn avait du cash (600$ remis par le Comité) en main, nous avons pensé qu’elle pourrait avancer les frais et serait remboursée dès son retour.

Apparemment elle a dû emprunter de l’argent à l’aéroport. Nous lui avons dit qu’elle serait remboursée contre reçus. Nous lui avons demandé les noms et informations bancaires de ceux qui l’avaient aidée pour aller plus rapidement, elle a alors répondu qu’elle s’était arrangée.

Nous avons fait chercher Carolyn à l’aéroport, elle a remercié en disant que quelqu’un d’autre venait la chercher. Nous avons quand même envoyé une personne l’aider avec les bagages et les procédures d’immigration.

Inutile de dire notre émotion quand nous avons constaté ce que Carolyn a écrit sur Facebook le dimanche 2 novembre et sa déclaration sur les ondes de Radio One, le 3 novembre. Suite à l’intervention de Carolyn hier dans les médias, le commanditaire qui avait offert les billets d’avion pour Londres vient de les annuler. Comme les autres marques qui ont gracieusement offert, à notre demande, des vêtements et chaussures (Ralph Leroy, Simbi, Pied-à-Terre, Pascale Théard Créations etc…) vont elles réagir à un comportement si abrupt et indigne d’une représentante d’Haïti et de leurs produits ?…

Le Comité est mixte, composé de membres du secteur privé et du Ministère. C’est un comité crédible, qui a fait choix d’un jury de 9 personnes crédibles, assisté de la firme Mérovée Pierre qui a fait un travail en toute transparence. Et le Comité a toujours agi de façon intègre en fonction des décisions d’un jury incontestable.

Le conflit entre Doura/Puesan et le Comité est à base de tous ces problèmes, car la décision du jury étant incontestable, sous aucun prétexte le Comité n’accepterait de se soumettre à des décisions qui y seraient contraires, donc malhonnêtes. C’est le cas des manipulations de Puesan et Doura.

Le Comité a mené sa mission en toute transparence et porte à l’attention du public, que selon le contrat signé avec Doura et Puesan, le Ministère ne détient que 25 % de la franchise pour 5 ans. Etant minoritaire, il est limité dans le renforcement des règlements internes.

Le Comité a décidé, suite aux accusations fausses et mensongères de Carolyn, de ne plus l’accompagner dans sa démarche pour Miss World. Etant propriétaire de la licence à 25 % seulement, et ne souhaitant pas la disqualifier, le Comité laisse Puesan et Doura propriétaires à 50 et 25 % respectivement, le champ libre pour encadrer Carolyn Désert.

Concernant Carolyn Désert, nous avons cru en son professionnalisme et à sa détermination de bien faire, dans le but de la supporter et l’accompagner à réaliser ses rêves, nous avions décidé de ne pas exposer plus tôt les conflits avec Puesan et Doura. Cependant suite à plusieurs correspondances entre le Comité et Carolyn Désert, nous avons réalisé qu’elle s’est laissée manipuler par ceux qui voulaient dès le début boycotter sa réussite.

Pour justifier son comportement, cette dernière manipule la presse, le public, et tous ceux qui voient en elle une victime aujourd’hui. Une véritable ambassadrice doit démontrer de la classe, et de l’humilité, et toujours dire la vérité et toute la vérité, sans omettre tout ce qu’elle omet.

Le Comité, composé de bénévoles, professionnels dans leurs secteurs, honnêtes et de bonne foi, se désole de cette situation. En dégradant le Comité Miss Haïti 2014, c’est l’ensemble des acteurs de ce concours, y compris elle-même que Carolyn Désert dénigre.

Le Comité reconnait avoir failli à sa mission en certains points, et le regrette infiniment. Nous avons fait confiance à ceux qui ont l’expérience en la matière, qui eux avaient des objectifs différents des nôtres.

Le Comité remercie encore tous ceux qui l’ont accompagné dans la réalisation du concours de Miss Haïti 2014, et réitère son engagement à toujours travailler dans la transparence et l’intégrité pour le bien-être de notre pays. Le Comité exécutif ainsi que ses membres restent solidaires et fidèles à leur mission et à leur engagement envers le Ministère du Tourisme afin de continuer à promouvoir une image positive du pays.

Le Comité Exécutif Miss Haïti 2014
* Tous les documents appuyant cette déclaration sont à disposition y compris le budget pour consultation.

Commentaires

Ayibopost
La rédaction de Ayibopost

    Shalom ak Piscine Bethesda, de biznis legal tankou tout lòt yo (1)

    Article Precedent

    Where do you “fit”?

    Article Suivant

    Comments

    Comments are closed.

    #ReteBranche : Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la lettre Ayibopost