EN UNESOCIÉTÉ

Réouverture du Ciné Triomphe après 2 ans d’inactivité

0

Le seul cinéma de la capitale “Ciné Triomphe”, réhabilité  pour  7 millions de dollars, est fermé depuis janvier 2016. Sa réouverture est prévue pour le 2 juin 2018. Qu’est-ce qui explique ces deux années d’inactivité?

Autrefois, le cinéma se portait bien en Haïti. Il y a vingt ans de cela, on comptait plus d’une quinzaine de cinéma à Port-au-Prince. La plupart de ces salles ont disparu dans les années 80 après le départ des Duvalier. Fondé en 1974, le Ciné théâtre Triomphe a été fermé en 1988. La BRH en a fait l’acquisition en mai 1999, sous l’administration du président René Garcia Préval.

En juin 2012, le ministère de la Culture a créé le Conseil des arts de la scène (Cas) afin de réhabiliter les équipements culturels du Champs de Mars, notamment le Ciné théâtre Triomphe. Gravement endommagée lors du séisme du 12 janvier 2010, les travaux de réhabilitation et de modernisation du Ciné Triomphe ont débuté en décembre 2012 sous le contrôle du Conseil des arts de la scène (CAS) mandaté par l’ancien président Joseph Michel Martelly. Le Ciné théâtre Triomphe, renommé « Ciné Triomphe » a été inauguré le 19 juin 2015.

Rappelons que la rénovation du bâtiment à coûté 7 millions de dollars américains. Le Ciné Triomphe a été aménagé pour recevoir non seulement des projections cinématographiques, mais aussi des spectacles des arts de la scène, comme la danse et le théâtre. Il comporte deux salles. La première salle peut recevoir un public de 450 personnes et une scène capable d’accueillir une cinquantaine d’artistes. La deuxième salle est dotée de 306 places et peut recevoir des conférences et des projections. De plus,  le Ciné Triomphe comprend une salle de convention construite pour résister au séisme destinée à des colloques, conférences, séminaires, forum, etc.  Ce centre de convention peut recevoir plus d’un millier de personnes

Quelques mois après son inauguration, soit le 4 janvier 2016, le ministère de la Culture a ordonné la fermeture du Ciné Triomphe. Et depuis, Port-au-Prince ne dispose d’aucune salle de cinéma. Jusqu’a l’arrivé de ReV Cinéma à Pétionville, il y a moins de cinq ans. Quelles sont les raisons qui ont expliqué le dysfonctionnement du Ciné triomphe ?

Causes de la fermeture du Ciné Triomphe

Le Ciné Triomphe a été fermé en 2016, en raisons de certains défauts de construction dans le réaménagement du bâtiment. Pour en citer quelques-uns : fuite d’eau sur le toît, ce qui causait des inondations dans le restaurant et d’autres parties du ciné, ainsi que des problèmes au niveau du plafond de l’immeuble. Il a été également rapporté que plusieurs chaises ont été endommagées, à cause de leur mauvaise qualité. Néanmoins, le directeur de l’Unité de construction de Logement et de Bâtiments publics (UCLPB), ingénieur Clément Belizaire, a affirmé que les chaises ont été endommagées parce que les personnes qui les utilisaient n’avaient pas l’habitude d’utiliser de telles chaises. Avant la fermeture du Ciné Triomphe, certains professionnels du secteur déploraient la qualité des travaux de Hadom, compagnie dominicaine dont l’ancien sénateur dominicain très décrié, Felix Bautista, est actionnaire majoritaire. Ces personnes remettent également  en question les 7 millions de dollars comme coût de réaménagement du bâtiment.

La BRH n’a pas contrôlé les travaux de réaménagement du Ciné Triomphe, en dépit du fait qu’elle en est la propriétaire. Ces travaux ont été effectués plutôt sous la supervision de l’UCLPB. Une source contactée par Ayibopost confie qu’après la fermeture du Ciné Triomphe en janvier 2016, la BRH a repris le contrôle de la salle de spectacle. Il reste alors à se demander quel rôle le CAS va  jouer à présent dans l’administration du Ciné Triomphe.

 Rôles du cinéma et conséquences du dysfonctionnement du cinéma haïtien

Selon le sociologue français, Edgar Morin, le cinéma est plus qu’un art. C’est aussi le reflet de la réalité culturelle en plongée de l’imaginaire social. Des études ont été menées aux États-Unis sur l’effet qu’un film peut avoir sur l’opinion publique. Après projection d’un film sur le racisme, les résultats d’une enquête ont révélé que les opinions antisémites de ceux qui ont vu le film avaient diminué. Selon Edgar Morin, cela porterait donc à croire qu’un certain message peut avoir, dans certaines conditions, certains effets.

Cette réflexion permet de comprendre non seulement le rôle du cinéma en tant que miroir, mais aussi son impact sur l’imaginaire collectif. Ainsi, le cinéma s’avère être un excellent outil pour asseoir une idéologie nationale et un idéal politique. La non-existence d’une industrie de cinéma haïtien, constitue alors un manque à gagner pour l’État en termes de politiques culturelles.

Le cinéma peut être conçu également comme un espace de socialisation. En ce sens qu’il permet à un groupe plus ou moins hétérogène de se rencontrer autour d’une activité commune. La création de salles de cinéma ainsi que d’autres espaces culturels par l’État peut donc favoriser le tissage de lien entre ses citoyens.

Aujourd’hui, le cinéma n’est qu’un souvenir en Haïti. Même avant le tremblement de terre du 12 janvier 2010, il n’y avait pratiquement plus de salles de cinéma fonctionnelles.

Les problèmes liés au cinéma haïtien se posent également en termes de production cinématographique. En effet, il existe peu de production de film en Haïti. Ceux qui sont produits proviennent généralement de la diaspora et sont de qualité discutable.

De l’espoir pour ciné triomphe ?

Le nouveau ministre de la Culture et de la Communication, Joseph Guyler Cius Delva, a annoncé la réouverture du Ciné Triomphe pour le 2 juin 2018. Le dimanche 27 mai 2018 a marqué le début d’un ensemble d’activités culturelles dans le but de redonner vie au ministère de la Culture. Le bruit court par ailleurs, l’incubateur d’innovation technologique promis par Jovenel Moïse inaugurera la réouverture du Ciné Triomphe le 2 et 3 Juin prochain. Pour plus d’un, de telles initiatives constituent un brin d’espoir pour les arts du spectacle en Haïti.

Toutefois, si Ciné Triomphe a été fermé pour les spectacles culturels pendant plus de deux ans, plusieurs activités politiques y ont été réalisées. Reynald Delerme (Baba), président de  la Haitian American Association of Filmmakers, demandait depuis longtemps aux dirigeants de se pencher sur les causes du dysfonctionnement du Ciné Triomphe afin de satisfaire les amoureux du cinéma haïtien.

Commentaires

Patrick Michel
Patrick Erwin Michel a étudié les Sciences Juridiques à la Faculté de Droit et des Sciences Economiques (FDSE) de l’Université d’Etat d’Haïti. Il finalise actuellement son mémoire de sortie sur la pauvreté et les Droits humains. Il a également étudié l’art dramatique à l’Ecole Nationale des Arts (ENARTS), ainsi que le journalisme à l’ISNAC. Son champ d’intérêt inclue le Droit, la littérature, la sociologie et les arts.

    Jean D’Amérique : poète de l’insolence

    Previous article

    ACTE vous invite à rire pour une bonne cause

    Next article