CULTUREEN UNESOCIÉTÉ

La fête des Guédé (Gede) au cimetière de Port-au-Prince

0

L’équipe d’Ayibopost et le photojournaliste Ralph Thomassaint Joseph ont visité le cimetière de Port-au-Prince à l’occasion de la fête des Guédé (Gede) ce dimanche 1er novembre.

Une grande expression populaire sous un fond mystique. Le décor dévoile des couleurs sombres, beaucoup de noir et de mauve. Des sourires et rires fous accompagnent des chants typiques du vodou. Les oreilles chastes présentes ont assurément perdu leur virginité tant des mots vulgaires et sales occupent l’espace sonore. La grande foule de curieux qui suit le spectacle avec avidité est plus que servie.

Bawon Samedi, Bawon La Croix, Bawon Cimetière, Bawon Kriminel et Manman Brigitte se manifestent, déclament, chantent, dansent par les corps et les voix des adeptes. La fête entremêle incantation, prière et folie pour vodouisants et chrétiens-vodouisants.

La fête des guédé coïncide avec la fête des morts. Plusieurs familles viennent aussi se recueillir en paix sur leur tombe familiale. C’est aussi le moment de nettoyer et décorer les tombeaux.

La petite chapelle du cimetière fonctionne au milieu même de l’ambiance carnavalesque. Les fidèles scandent des chants dédiés au Christ et à Sainte Marie, les mains en l’air se balançant au rythme de la batterie. Ce qui, en apparence, met en opposition le piété chrétienne et le rituel vodou, cache en fait le syncrétisme religieux haïtien bien connu.

Le guédé au cimetière de Port-Au-Prince semble rester égal à lui-même au fil des ans.

Nous vous invitons à vivre l’ambiance de la journée en photos.

[pp_gallery gallery_id=”8799″ width=”300″ height=”225″]

Commentaires

Ayibopost
La rédaction de Ayibopost

    L’enfant en fuite

    Article Precedent

    Why I chose Erzulie Fréda to be my Halloween costume this year

    Article Suivant

    Comments

    Comments are closed.

    #ReteBranche : Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la lettre Ayibopost