POLITIQUE

Haïti ne restera pas perdante!

0

 

C’est à la fois triste et dégoutant de constater ce qui nous arrive. Mon peuple meurt, faute de connaissances.

Ma terre d’Haïti, ce pays qui promet tant, ce pays où j’ai grandi, que mes ancêtres m’ont légué en héritage au prix de leur sang, elle m’appartient parce que j’y ai planté mes rêves. J’ai fait un pacte avec cette terre, celui de mourir dans son sein. Je ne veux pas rompre cette promesse d’amour qui a une valeur patriotique et à laquelle je m’accroche fermement.

Nous commettons les bêtises du siècle. Nos agissements sont épouvantables. On n’aurait pas dû en arriver là. Notre ignorance est la mère de tous nos maux. Nous sommes responsables de ce qui nous arrive; point besoin d’identifier de boucs émissaires. Il faut prendre les mesures qui s’imposent pour limiter les dégâts.

Haïti et ses enfants méritent bien mieux que cette chiche sécurité, que cette volatile stabilité, que cette éducation à rabais. Nous méritons mieux que ce développement dégressif, ces investissements sans ouverture sur l’avenir, cette justice injuste, ces politiciens apolitiques, cette protection diplomatique létale et cette diplomatie sans diplomates… bref! Le pays est vide. Offrez-nous quelque chose de plus consistant, de durable, d’envergure! Offrez-nous enfin quelque chose qui soit à la hauteur de nos victoires d’antan. Car jusque-là, nous n’avons fait que les galvauder.

Nous avons tous marre de ce spectacle absurde… Cessez de nous torturer les méninges avec la lassante récurrence de vos gros mots et de vos concepts tendances vides de sens: diplomatie, production nationale, investissement, tourisme, business, politique d’ouverture, éducation gratuite, stabilité, sécurité sociale, politiques de relogement, diplomatie d’affaires, élections. Vous êtes vraiment le pays des hyperboles et les bien grands mots, vous les utilisez pour nommer de toutes petites choses, voire rien du tout.

La résonnance d’un mot, d’un verbe, d’une phrase pour justifier une réalisation, pour souligner l’aboutissement d’un projet ou pour donner l’impression que vous accomplissez des merveilles pendant que tout autour de vous est mort et enterré ne suffit pas. Vous faites du bruit même avec ce qui en essence devrait être muet. Parce que, vous êtes aussi le pays du bruit, de l’écho.

Mais ce n’est plus qu’une question de temps avant que vous ne soyez démasqués et jetés aux oubliettes car le temps fait bien les choses…. Tout ce que l’on gagne fallacieusement, l’univers conspire pour ce que l’on ressente les effets de sa perte…

Haïti ne restera pas perdante. Haïti revivra! J’ai foi en l’avenir.

.

.

Guery Neï

Commentaires

Can Mobile Change Banking In South America & The Caribbean?

Article Precedent

L’Hôtellerie-Restauration en Haïti, un secteur en pleine activité

Article Suivant

Comments

Comments are closed.

#ReteBranche : Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la lettre Ayibopost