PODCAST

Bajou Kase du 23 mars | Les multiples avantages de l’état d’urgence

0

Bienvenue au dernier numéro du podcast Bajou Kase. Chaque mardi et jeudi, Bajou Kase rapporte les nouvelles importantes, et vous permet de comprendre les enjeux de l’actualité.

Dans l’actualité
– La décision du premier ministre haïtien Joseph Jouthe de déteinter certaines voitures n’a pas réussi à stopper les actes de banditisme dans le pays.
– Propriétaire de l’entreprise funéraire Sainte-Rose de Lima, Kénol Félix a été enlevé dans l’après-midi du vendredi 19 mars 2021 à Port-au-Prince. Plus précisément à la rue Saint-Honoré où se trouve l’entreprise funéraire en question.
– Abigaël Luxama, 21 ans, a été séquestrée le samedi 20 mars 2021. La mère de la jeune étudiante confirme avoir reçu un appel d’un numéro masqué qui lui a permis d’entendre la voix de sa fille supplier ses kidnappeurs en leur disant : « S’il vous plait, ne me faites pas ça ».  La jeune fille a été libérée hier lundi. Aucune rançon n’a été versée, mais les kidnappeurs ont violé Abigaël Luxama à plusieurs reprises, a révélé un de ses proches.
– Déjà bancale, l’institution policière connaît actuellement une crise grandissante. Le groupe « Fantôme 509 » a gagné les rues de Delmas hier lundi 22 mars et a tué 2 policiers au cours de son passage.
– L’Ambassadeur d’Haïti au Chili, Monesty Junior Fanfil est accusé d’avoir violé à plusieurs reprises une ménagère de l’ambassade au Chili. Le Ministre haïtien des Affaires Étrangères a pour cela immédiatement rappelé en Haïti l’Ambassadeur Monesty Junior Fanfil, en attendant les résultats d’une enquête.
– Suite à un Conseil des ministres tenu à l’extraordinaire au Palais national, une résolution rendue publique le mardi 16 mars 2021 autorise le Ministère de la santé publique et de la population à entreprendre des démarches afin de rendre disponible les vaccins anti-coronavirus sur tout le territoire national.
– Cette résolution prise en Conseil des ministres déresponsabilise et les autorités et  les fabricants quant aux effets indésirables graves qui pourraient résulter de l’utilisation ou de l’administration de ces vaccins.
Sujet du jour
Toujours, lors du Conseil des ministres du mardi 16 mars dernier, le gouvernement a décrété l’état d’urgence sécuritaire dans toutes les zones de non-droit du pays identifiées par le Conseil supérieur de la Police nationale (CSPN). Mais qu’est-ce que c’est que l’état d’urgence ?

Abonnez-vous à Bajou Kase sur Google PodcastApple Podcast, SpotifyAnchor et Pocketcast

Commentaires

Ayibopost
La rédaction de Ayibopost

    Le CEFOPAFOP a un budget de 36 millions de gourdes à la primature. Pour quel résultat ?

    Article Precedent

    « Bout patat si, gwo manman »… 50 nuances de la grossophobie en Haïti

    Article Suivant

    Comments

    Comments are closed.

    #ReteBranche : Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la lettre Ayibopost