CULTUREÉCONOMIE

Any Lanauze exporte ses services de décorations!

0

Le 21 décembre dernier, la Société Financière Haïtienne de Développement S.A (SOFIHDES), une institution évoluant dans le financement et l’accompagnement des entreprises haïtienne, a octroyé le Prix Michèle César Jumelle de la Femme d’Affaire à Any Hyacinthe Lanauze. Mme Lanauze dirige IDZAMYR Création, une entreprise spécialisée dans la décoration. 

Nous sommes au mois de décembre 2017. Any Hyacinthe Lanauze est au four et au moulin. Ses yeux cernés laissent deviner que la nuit était trop courte. Toutefois, sur la cour de L’institution Saint-Hyacinthe Académie qu’elle dirige, Madame Lanauze est aussi active que ses élèves. Elle semble avoir de l’énergie à revendre alors qu’elle rentre à peine d’un long voyage professionnel. Pour la première fois, sa firme IDZAMYR Création, exécutait un contrat de décoration pour la deuxième plus grande ligne aérienne américaine. US Airways avait fait appel aux services de IDZAMYR Création, pour un événement à Philadelphie.

Any explique clairement qu’elle est autant passionnée d’éducation que d’art décoratif. Avant même que la question sur la gestion de ses horaires de travail ne lui soit adressée, elle explique, sourire aux lèvres, qu’elle déteste les trous vides, elle les remplit donc de ses passions.

Any ne se voit pas nécessairement comme entrepreneure. « Souvent je me laisse emporter dans mes créations et c’est mon mari qui me rappelle que IDZAMYR Création est avant tout une entreprise. S’il ne dépendait que de moi, on dépenserait trop pour chaque décoration tant je veux rendre mes créations extraordinaires », souligne-t-elle. Elle est artiste avant tout, même si elle est encore indécise sur le sujet. L’important selon elle, c’est d’être passionnée de la moindre de ces activités.

 

Un travail d’équipe en famille

IDZAMYR Création, c’est aussi Cédric Lanauze, son mari. Cédric qui s’occupait beaucoup plus de la partie administrative et commerciale de la compagnie, participe depuis quelques temps aux opérations. Celui qui voulait éviter le milieu de l’ « entertainment » en Haïti à cause de mauvaises expériences passées, se retrouve en plein dedans depuis la création d’IDZAMYR en 2005.

Une véritable entreprise familiale. Leurs enfants, Idriss, Zara et Malikah-Samyre participent activement au travail de la compagnie dès qu’ils ont du temps libre. « La compagnie leur appartient aussi. Ils doivent commencer à s’y adonner même dans les tâches les plus simples ». Pour Any le respect du travail s’apprend dès le plus jeune âge. En plus de leurs 22 employés, Idzamyr peut aussi compter sur les trois jeunes travailleurs qui ont leurs prénoms littéralement incrustés dans Id-Za-Myr.

 

 

 

Une histoire improbable

En 2005, après plusieurs années en dehors du pays, le couple Lanauze a fait un grand retour à la terre natale. C’est à un bal Konpa que le déclic a lieu. Vexée par la pauvreté esthétique de la soirée animée par Kreyol La, Any Lanauze se décide de lancer une compagnie spécialisée en décor. Any et Cédric contactent alors l’un des promoteurs les plus actifs en Haïti, le défunt Joubert Charles. Ils lui proposent leurs services de décoration qui, dans un premiers temps sont refusés. M. Charles lui explique que ce sera un coût supplémentaire qu’il ne croit pas encore être nécessaire. Le couple entrepreneur, lui a fait une offre qu’il ne pouvait pas refuser : Idzamyr a proposé ses services gratuitement dans un premier temps avec une possibilité de rémunération future si leurs décorations apportaient une valeur ajoutée aux soirées dansantes.

Zombi goute sèl li pa mande rete ! Après quelques belles soirées bien décorées, le public ne voulait plus des environnements jadis plats et sans couleurs. IDZAMYR Création avaient donc trouvé un marché niche dans l’événementiel.

En pleine expansion, Any explique que Cédric et elle hésitaient beaucoup à chercher du financement. Ils ont investi, pendant les premières années, que leurs fonds propres. En 2013, ils reçoivent un financement de la Sofihdes qui leur a permis d’agrandir les opérations d’IDZAMYR Créations.

Depuis 12 ans, Any vit son rêve. Elle se réjouit des belles avancées d’ IDZAMYR Création mais elle reste convaincue avoir beaucoup de terrain à gagner. Any veut continuer à innover dans un secteur qui devient de plus en plus compétitif. Et selon elle, IDZAMYR a encore beaucoup à apprendre et à prouver. Lors de la remise du Prix Michele Cesar Jumelle de la Sofihdes, Any a confirmé l’importance pour elle de s’améliorer et de constamment viser l’excellence.

Commentaires

Ayibopost Team
La rédaction de Ayibopost

    La belle histoire du garçon de Port-à-Piment devenu star de la Caraïbe

    Previous article

    La dangereuse communion entre l’Etat haïtien et l’Eglise

    Next article

    Comments

    Comments are closed.

    #ReteBranche : Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la lettre Ayibopost