ÉCONOMIEEN UNE

5 difficultés auxquelles fait face l’artisanat haïtien

0

Ils sont nombreux ceux qui décident d’investir leurs créativité, temps, ressources et talents dans le secteur de l’artisanat en Haïti. Si les succès sont en dent-de-scie et que le marché n’est pas alléchant pour certains d’entre eux, c’est en grande partie à cause de difficultés structurelles. Mme Daphnée Floréal, PDG de Bijou Lakay, a énuméré une partie de ces embûches dans une interview avec Ayibopost à l’occasion du sommet international  sur la Finance en Haïti.

1-Un manque d’informations

Le manque de données sur le secteur est généralisé nous explique la PDG de Bijou Lakay. De la statistique sur la capacité du secteur aux informations sur la fiscalité, rien n’est disponible et c’est à l’entrepreneur de piocher avec ses propres moyens.

2-Encadrement inexistant

L’état semble ignorer le potentiel important de création de richesse, d’emploi et d’attraction touristique que peut offrir l’artisanat. Si le ministère du Commerce et de l’Industrie a créé une cellule pour supporter les micros et petites entreprises, l’accompagnement spécialisé tenant compte des besoins particuliers du secteur reste à concevoir.

3-Pas d’accès au crédit

La plupart des institutions évoluant dans le domaine de l’artisanat n’ont pas un de structure organisationnelle, ce qui diminue leur chance d’avoir accès au crédit. Et aussi, elles ne sont pas réglementées, ne détiennent pas un état financier à jour et n’ont pas une structure opérationnelle claire.

4-Faible utilisation de la monnaie électronique

La généralisation de la monnaie électronique se fait encore attendre en Haïti. Malgré ses nombreux avantages notamment dans la lutte contre la criminalité en rendant traçable les transactions, les produits offerts ne sont pas utilisés massivement. Cette situation créée un frein additionnel à l’expansion du marché de l’artisanat.

5-Support et accompagnement de l’État

L’artisanat haïtien est très prisé au niveau international. Dans le marché caribéen, les demandes pour le produit haïtien et les opportunités d’exportation sont importantes. Il faut donc un accompagnement de l’état dans la signature notamment d’accord avec la CARICOM pour faciliter l’ouverture de ces marchés à l’artisanat haïtien.

Plus de détails sur l’état et les perspectives du secteur dans la vidéo ci-dessus.

Commentaires

Ayibopost
La rédaction de Ayibopost

    Chers candidats, et maintenant vous faites quoi ?

    Article Precedent

    Une confession empoisonnée

    Article Suivant

    Comments

    Comments are closed.

    #ReteBranche : Pour ne rien rater, inscrivez-vous à la lettre Ayibopost