ART & LITERATURECULTURE

Le “Haiti Film Fest” Bat son Plein à New York!

0

“Haiti Cultural Exchange”, une organisation à but non lucratif basée à New York, a lancé le “Haiti Film Fest”, un projet biannuel qui a l’ambition de mettre en valeur non seulement la cinématographie haitienne, mais aussi l’héritage culturel haitien.   Le festival a débuté le 7 Mai dernier avec la projection de deux courts métrages: La Veuve de Wood-Jerry Gabriel et Freedom de Matthew Brown.

Sous la présidence de Régine Roumain, la directrice de Haiti Cultural Exchange, le comité consultatif du “Haiti Film Fest”, composé de Arnold Antonin, Fritz Archer, Marc Baptiste, David Belle, Edwidge Danticat, Jonathan Demme, Guetty Felin, Henry Louis Gates Jr., Curtis John, Jerry Lamothe, Anne Lescot, Michelle Materre, Michèle Stephenson, Patrick Ulysse, Marc Henry Valmond, and Frantz Voltaire, a fait la séléction de 15 films qui seront projetés tout au long des 7 jours du Festival.

La grande première du film de Rachelle Salnave, La Belle Vie: The Good Life a eu un succès fou le 10 Mai dernier, à l’occasion de la fêtes des mères. La soirée du lundi 11 Mai a été consacrée à la projection de courts métrages produits par des gradués du Ciné Institute de Jacmel, l’unique école gratuite dédiée au cinéma en Haiti.

En 2011 et en 2013, le festival a attiré des centaines d’amateurs de cinéma.  Cette année, les projections de l’organisation sont ambitieuses: elle espère accueillir à peu près 2,000 spectateurs. Les participants au festival auront la possibilité d’assister à la grande première des films de deux magnats de la cinématographie haitienne: Mario Delatour  (Storming Papa Doc) et  Arnold Antonin (Port-au-Prince, Mon Seul et Unique Amour). En outre, dans sa mission d’engager les participants à discuter et à réfléchir sur les problèmes contemporains de l’Haitien, qu’il vive sur le terroir ou à l’étranger, la Haiti Cultural Exchange a aussi organisé des séances de discussion et des tables rondes après la projection de certains films. En fait, Edwidge Danticat a presidé une discussion sur le documentaire de Joseph Hillel: Ayiti Toma, le 8 Mai dernier dans l’enceinte du City College of New York.  Millery Polyné ouvrira le débat sur Haitian Corner, le film de Raoul Peck  dont le thème est l’exil, ce mardi 12 Mai à Brooklyn Historial Society.

“Haiti Film Festival”, est l’occasion de s’immerger dans la complexité de l’experience haitienne, de faire le catharsis des torts de l’exil, de revivre le carnaval de Jacmel, et de combattre la nostalgie.

Pour une liste intégrale des films qui seront projetés, visitez l’adresse suivante:

http://haiticulturalx.org/haitifilmfest

 

 

Commentaires

Stéphanie Joseph
Je suis intellectuellement curieuse et proactive. J'ai un faible pour les conversations stimulantes et les bons vins rouges. Je viens de boucler des études en Finance et en Investissements à Baruch College- Zicklin School of Business (BBA) et j'ai acquis de l'experience dans le secteur banquaire et dans l'évaluation d'entreprise. Je poursuis une carrière dans le conseil de gestion pour les institutions financières. J'adore l'éclectisme et le lifestyle New Yorkais, mais mon coeur est en Haiti. On ne croirait pas que je suis (presque) chauviniste puisque je vis à l' étranger pour le moment, mais je le dis quand même. J' ai toujours été éprise de la couleur locale et de la culture haïtiennes et je suis restée attachée à certaines traditions et coutumes du terroir, mais il y a tant d’autres que je rejette. Je m'intéresse à tout ce qui m' est étranger et éxotique. Je m'inspire beaucoup des concepts de justice sociale et d'activisme politique.

    Comments

    Comments are closed.